publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TRANDATE 200 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Labétalol
laboratoire: Aspen Pharma Trading Ltd

Comprimé pelliculé
Boîte de 180
Toutes les formes
32,11€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 32,93 €

Indication

Hypertension artérielle.

Posologie TRANDATE 200 mg Comprimé pelliculé Boîte de 180

· Le traitement est d'un comprimé à 200 mg matin et soir.

· Il peut être ajusté en fonction des premiers résultats cliniques: des posologies quotidiennes de 400 à 800 mg permettent dans la plupart des cas le contrôle des chiffres tensionnels. Mais le degré de sévérité de la maladie hypertensive peut justifier des doses journalières plus élevées. Au-dessus de 800 mg par jour, une répartition des doses en trois prises quotidiennes est conseillée.

· Les comprimés seront absorbés de préférence après les repas.

Contre indications

Ce médicament est CONTRE-INDIQUE dans les cas suivants:

· Asthme et bronchopneumopathies chroniques obstructives

· Insuffisance cardiaque congestive non contrôlée par le traitement

· Choc cardiogénique

· Blocs auriculo-ventriculaires des second et troisième degrés non appareillés

· Angor de Prinzmetal

· Maladie du sinus (y compris bloc sino-auriculaire)

· Bradycardie (< 45-50 battements par minute)

· Atteintes hépatiques aiguë ou chronique

· Phéochromocytome non traité

· Hypotension

· Hypersensibilité au labétalol

· Antécédent de réactions anaphylactiques

· Association avec le sultopride ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions ).

Ce médicament est généralement déconseillé en association avec l'amiodarone ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions )

Effets indésirables Trandate

Il n'y pas de documentation clinique récente concernant le labétalol pouvant être utilisée pour déterminer la fréquence des effets indésirables.

Les fréquences ont été définies comme suit:

· très fréquent: ≥ 1/10

· fréquent: ≥ 1/100, < 1/10

· peu fréquent: ≥1/1000, < 1/100

· rare: ≥ 1/10000, < 1/1000

· très rare: < 1/10000.

Les effets indésirables indiqués par un «*» sont généralement transitoires et surviennent pendant les premières semaines de traitement.

· Affections du système immunitaire:

o Très fréquent: apparition d'anticorps antinucléaires ne s'accompagnant qu'exceptionnellement de manifestations cliniques à type de syndrome lupique et cédant à l'arrêt du traitement.

o Fréquent: hypersensibilité.
Des réactions d'hypersensibilité incluant un rash cutané, un prurit, une dyspnée, peu fréquemment une éruption lichénoïde réversible et très rarement une fièvre d'origine médicamenteuse ou un oedème de Quincke ont été rapportés.

Affections du système nerveux:

o Fréquents: sensations vertigineuses*, céphalées*, fourmillement du cuir chevelu*, tremblements, insomnie, cauchemars.

· Affections oculaires:

o Fréquent: trouble de la vision.

o Très rare: sécheresse oculaire.

· Affections cardiaques:

o Rare: bradycardie.

o Très rares: ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire ou intensification d'un bloc auriculo-ventriculaire existant, insuffisance cardiaque.

· Affections vasculaires:

o Fréquent: hypotension orthostatique.
Des symptômes cliniques d'hypotension orthostatique prononcés peuvent apparaître, en particulier si la posologie initiale est trop élevée et si la dose thérapeutique est instituée trop rapidement.

o Très rares: chute tensionnelle, exacerbation des symptômes du syndrome de Raynaud.

· Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales:

o Fréquent: congestion nasale.

o Rare: bronchospasme.

· Affections gastro-intestinales

o Fréquent: nausées.

o Peu fréquent: vomissements, gastralgies.

· Affections hépatobiliaires:

o Fréquent: augmentation des enzymes hépatiques.

o Très rares: hépatite, ictère hépato-cellulaire, ictère cholestatique, nécrose hépatique.
Les signes et symptômes des troubles hépato-biliaires sont généralement réversibles à l'arrêt du traitement.

· Affections de la peau et du tissu sous-cutané:

o Rares: diverses manifestations cutanées y compris éruptions psoriasiformes ou exacerbation d'un psoriasis ( voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi ).

· Affections musculo-squelettiques et systémiques:

o Peu fréquent: crampes.

o Très rares: myopathie toxique (un cas décrit).

· Affections du rein et des voies urinaires:

o Fréquents: troubles mictionnels.

o Très rare: rétention urinaire.

· Affections des organes de la reproduction et du sein:

o Fréquent: trouble de la fonction sexuelle.

· Troubles généraux et anomalies au site d'administration:

o Fréquent: fatigue*.

· Troubles du métabolisme et de la nutrition:

o Rare: hypoglycémie.



publicité