publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ULTRA LEVURE 50 mg

Médicament soumis à prescription hospitalière

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Saccharomyces boulardii
laboratoire: Biocodex

Gélule
Boîte de 10 Flacons de 20
Toutes les formes

Indication

Traitement symptomatique d'appoint de la diarrhée, en complément de la réhydratation.

L'importance de la réhydratation par soluté de réhydratation orale ou par voie intraveineuse doit être adaptée en fonction de l'intensité de la diarrhée, de l'âge et des particularités du patient (maladies associées …).

Posologie ULTRA LEVURE 50 mg Gélule Boîte de 10 Flacons de 20

Posologie

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

4 gélules par 24 heures en deux prises.

Mode d'administration

Voie orale.

Les gélules doivent être avalées avec un verre d'eau.

La prise de gélule est contre-indiquée chez l'enfant de moins de 6 ans car elle peut entraîner une fausse route.

La lyophilisation de la substance active garantit la bonne stabilité et la vitalité de Saccharomyces boulardii.

Contre indications

- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Patients porteurs d'un cathéter veineux central (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
La prise de gélule est contre-indiquée chez l'enfant de moins de 6 ans car elle peut entraîner une fausse route.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
- En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase.
- De part sa nature fongique, ne pas associer ce médicament à un antifongique oral ou systémique.

Effets indésirables Ultra Levure

Système immunitaire :

Très rarement : réactions allergiques (pouvant aller jusqu'à l'oedème de Quincke), rougeurs, démangeaisons.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Rarement: urticaire.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance. Site internet : www.ansm.sante.fr.



publicité