publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

UROMITEXAN 400 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Mesna
laboratoire: Baxter

Solution injectable IV
Boîte de 15 Ampoules de 4 ml
Toutes les formes

Indication

Prévention de la toxicité urinaire des oxazaphosphorines (cyclophosphamide - ifosfamide).

Posologie UROMITEXAN 400 mg Solution injectable IV Boîte de 15 Ampoules de 4 ml

UROMITEXAN 400 mg peut s'employer selon les mêmes modalités chez l'adulte et chez l'enfant. La posologie est habituellement fixée à 60 % de la dose d'oxazaphosphorine (cyclophosphamide, ifosfamide) administrée. Le schéma classique comporte l'administration, après dilution ( voir précautions d'emploi ) d'un tiers de la dose dès le début de l'administration de l'oxazaphosphorine, du second tiers 4 heures plus tard et du dernier tiers 4 heures plus tard (soit 8 heures après la première administration).

Actuellement certains auteurs utilisent UROMITEXAN 400 mg en perfusion intraveineuse continue débutant ¼ d'heure avant la perfusion chimiothérapique et se prolongeant 8 à 12 heures après la fin de celle-ci, la dose totale de mesna atteignant - voire dépassant - 100 % de la dose d'oxazaphosphorine utilisée. Pour des doses supérieures à 2.000 mg/m2/jour, les risques potentiels de ce médicament ne sont pas connus.

Contre indications

Réactions allergiques lors d'une administration antérieure d' uromitexan .

Effets indésirables Uromitexan

Pas d'effets indésirables connus aux doses usuelles de 10 à 30 mg/kg par injection, hormis la possibilité, chez certains sujets, d'une réaction inflammatoire locale de la paroi veineuse au point d'injection en cas d'administration intraveineuse directe ( voir précautions d'emploi ).

Quelques rares cas de "rash" cutané associé à une réaction d'urticaire plus ou moins généralisée et/ou de démangeaisons avec parfois la présence d'oedème localisé ont été observés.

Une réaction cutanée de type allergique d'intensité plus sévère a été observée chez des malades présentant une maladie auto-immune.



publicité