publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

UVESTEROL VITAMINE ADEC

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Métabolisme et nutrition
principes actifs: Vitamine A, Ergocalciférol, Alpha-tocophérol (E307), Acide ascorbique (E300)
laboratoire: Crinex

Solution buvable
Flacon (+ pipette doseuse graduée) de 10 ml
Toutes les formes

Indication

UVESTEROL VITAMINE ADEC est indiqué chez le nouveau-né (en particulier le nouveau-né prématuré) et le nourrisson présentant un risque de déficit ou de malabsorption en vitamines liposolubles A, D et E et vitamine C.

Posologie UVESTEROL VITAMINE ADEC Solution buvable Flacon (+ pipette doseuse graduée) de 10 ml

Voie orale.

Posologie

La posologie usuelle est de 1 dose (0, 3 mL) par jour.

Mode d'administration

Afin de limiter le risque de fausse route lors de l'administration du produit, il est particulièrement important de suivre scrupuleusement le mode d'administration du produit:

La solution étant aqueuse, elle peut être administrée dans un biberon de faible volume avant la tétée.

Mode d'administration chez le nouveau-né prématuré qui tète (jusqu'au terme d'environ 37 semaines) :

· Toujours administrer le produit avant la tétée ou le biberon.

· Utiliser exclusivement la pipette doseuse pour administration orale fournie dans la boîte :

(SERINGOUTTE)

· Prélever à l'aide de la pipette (SERINGOUTTE) jusqu'au trait rouge correspondant à une dose.

· Diluer cette dose dans un petit volume de lait (environ 2 mL) dans une tétine adaptée à l'enfant. Si l'enfant est allaité au sein, la dilution peut se faire soit dans le lait de la maman, soit dans de l'eau :

· Prendre l'enfant éveillé, l'installer en position semi-assise au creux du bras, la tête reposée sur le bras :

· Laisser l'enfant téter doucement la tétine, lui retirer la tétine une fois vide, puis lui donner le sein ou le biberon.

· Ne pas allonger l'enfant immédiatement après l'administration.

· Rincer la pipette (SERINGOUTTE) et la tétine à l'eau après chaque utilisation.

Mode d'administration chez le nouveau-né à terme et le nourrisson :

· Toujours administrer le produit avant la tétée ou le biberon.

· Utiliser exclusivement la pipette pour administration orale fournie dans la boîte :

(SERINGOUTTE)

· Prélever à l'aide de la pipette (SERINGOUTTE) jusqu'au trait rouge correspondant à une dose..

· Prendre l'enfant éveillé, l'installer en position semi-assise au creux du bras, la tête reposée sur le bras :

· Introduire la pipette à environ 1 cm dans la bouche et la placer contre l'intérieur de la joue :

Laisser téter l'enfant, puis lui donner le sein ou le biberon. Si l'enfant ne tète pas, appuyer très lentement sur le piston de la pipette afin que le produit s'écoule goutte à goutte dans la bouche, puis lui donner le sein ou le biberon.

· Ne pas allonger l'enfant immédiatement après l'administration.

· Rincer la pipette (SERINGOUTTE) à l'eau après chaque utilisation.

En cas de reflux gastro-oesophagien, de problèmes digestifs ou de troubles de la déglutition :

Ne pas administrer pur, mais dans une tétine adaptée à l'enfant après dilution dans un petit volume d'eau ou de lait (environ 2 mL).

Laisser l'enfant téter doucement la tétine, et lui retirer la tétine une fois vide, puis lui donner le sein ou le biberon. Rincer la tétine à l'eau après chaque utilisation.

Contre indications

· Hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition

· Hypercalcémie

· Hypercalciurie

· Lithiase calcique

Effets indésirables Uvesterol Vitamine Adec

Des cas de malaise vagal (apnée du nourrisson) et des cas de fausses routes ont été rapportés chez des nouveau-nés et nourrissons, sans pathologie connue, âgés notamment de moins de 1 mois lors de l'administration de l'UVESTEROL Vitaminé ADEC.  La cause de ces cas n'a pas été clairement établie à ce jour (voir rubriques Posologie et mode d'administration et Mises en garde et précautions d'emploi).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance. Site internet : www.ansm.sante.fr.



publicité