publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

UVICOL

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 07.01.2009

Médicament générique du Classe thérapeutique: Ophtalmologie
principes actifs: Synéphrine, Actinoquinol
laboratoire: Merck Medication Familial

Collyre en solution
Boîte de 10 Récipients unidoses de 0,4 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement d'appoint des hyperhémies conjonctivales.

Posologie UVICOL Collyre en solution Boîte de 10 Récipients unidoses de 0,4 ml

Voie locale.
EN INSTILLATION OCULAIRE.
RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 12 ANS.
1 goutte dans le cul de sac conjonctival inférieur, 2 à 4 fois par jour.
- Instiller 1 goutte de collyre dans le cul-de-sac conjonctival inférieur de l'oeil ou des yeux malade(s) en regardant vers le haut et en tirant légèrement la paupière inférieure vers le bas.
- Utiliser l'unidose immédiatement après ouverture et jeter après usage.
- Ne pas réutiliser une unidose entamée.
- Eviter de toucher l'oeil avec l'embout de l'unidose.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué en cas de :
- Hypersensibilité à l'un des constituants du collyre.
- Risque de glaucome par fermeture de l'angle.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé dans les situations suivantes :
- pendant le premier trimestre de la grossesse : il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. Il n'existe pas actuellement de données pertinentes, ou en nombre suffisant, pour évaluer un éventuel effet malformatif de la synéphrine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse. En conséquence, l'utilisation de médicaments contenant de la synéphrine est déconseillée pendant le premier trimestre de la grossesse.
- en association avec la bromocriptine et les IMAO non sélectifs (iproniazide, nialamide).
Allaitement : en raison de l'absence de données du passage de ce médicament dans le lait maternel, l'utilisation de celui-ci est à éviter pendant l'allaitement.

Effets indésirables Uvicol

- Risque de glaucome aigu par fermeture de l'angle.
- Possibilité d'irritation transitoire.
- Possibilité de réactions allergiques : blépharites, conjonctivites.
- Des instillations répétées peuvent entraîner une mydriase gênante, des kératites ponctuées superficielles, exceptionnellement, par effet systémique de la synéphrine une élévation de la pression artérielle, des tremblements, une pâleur, des céphalées, des troubles du rythme cardiaque.



publicité