publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VEDROP 50 mg/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Métabolisme et nutrition
principes actifs: D-alpha-tocophérol (E307)
laboratoire: Orphan Europe

Solution buvable
Boîte de 1 Flacon (+ seringue pour adm. orale de 1 ml) de 20 ml
Toutes les formes

Précautions d'emploi

Il a été signalé que des doses élevées de vitamine E augmentent la possibilité de saignements chez des patients carencés en vitamine K ou chez des patients sous traitement oral par anti-vitamines K. Il est donc recommandé de surveiller le temps de prothrombine et le rapport normalisé international (RNI). Un ajustement de la dose d'anticoagulant oral pendant et après le traitement par Vedrop peut être nécessaire.

Compte tenu de la toxicité rénale potentielle des polyéthylène-glycols, Vedrop doit être administré avec prudence et sous une surveillance étroite de la fonction rénale chez les patients souffrant d'insuffisance rénale, notamment les patients déshydratés.

Compte tenu de l'insuffisance de données cliniques chez les patients souffrant d'insuffisance hépatique, Vedrop doit être administré à ces patients avec prudence et sous une surveillance étroite de leur fonction hépatique.

La fonction rénale et l'osmolarité sérique doivent être évaluées et surveillées en cas de traitement par Vedrop.

Vedrop contient du parahydroxybenzoate de méthyle sodique (E219) et du parahydroxybenzoate de propyle sodique (E217) qui peuvent causer des réactions allergiques (éventuellement retardées). Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose ; il est donc pratiquement « exempt de sodium ». Il contient également du potassium, à une concentration inférieure à 1 mmol (39 mg) par dose et est donc pratiquement « exempt de potassium ».

Interactions avec d'autres médicaments

En raison de l'inhibition du transporteur de la P-glycoprotéine, le tocofersolan peut également augmenter l'absorption intestinale d'autres vitamines liposolubles concomitantes (A, D, E, K) ou celle de médicaments fortement lipophiles (tels que stéroïdes, antibiotiques, antihistaminiques, cyclosporine, tacrolimus). Par conséquent, une surveillance est utile et, si nécessaire, les doses pourraient être ajustées.

Grossesse et allaitement

Pour le tocofersolan, il n'existe pas de données sur l'utilisation de ce médicament chez la femme enceinte. Les études chez l'animal n'ont pas montré d'effets délétères directs ou indirects sur la gestation, le développement embryonnaire / foetal, l'accouchement ou le développement post-natal (voir rubrique Données de sécurité précliniques). Le tocofersolan ne sera prescrit qu'avec prudence chez la femme enceinte.

On ignore si le tocofersolan est excrété dans le lait maternel humain. Aucune étude d'excrétion du tocofersolan dans le lait n'a été réalisée sur des animaux. La décision de poursuivre / interrompre l'allaitement, ou de poursuivre / interrompre le traitement par Vedrop doit être prise en tenant compte du bénéfice de l'allaitement maternel pour l'enfant et du bénéfice du traitement par le tocofersolan pour la femme.

Effet sur la conduite de véhicules

Les effets potentiels sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines n'ont pas été étudiés.

Comment ça marche ?

La substance active, le succinate de d-alpha-tocophérol-polyéthylène glycol 1000 (tocofersolan) est une pro-drogue ; le métabolite actif est le d-alpha-tocophérol. ç de faibles concentrations, le tocofersolan forme des micelles qui augmentent l' absorption de lipides non polaires tels que les vitamines liposolubles. Sa concentration micellaire critique est faible (0,04 à 0,06 mmol/l). L' hydrolyse du tocofersolan se produit dans la lumière intestinale. Absorbé par les cellules, le groupement alpha-tocophérol apparaît dans les chylomicrons de la lymphe, de manière similaire à la vitamine E absorbée par l'alimentation. L'absorption cellulaire ne requiert ni récepteurs, ni protéines de liaison, ni processus métaboliques et ne se produit pas par pinocytose. Le modèle d' absorption du tocofersolan deutéré s'est avéré normal dans les lipoprotéines : l'alpha-tocophérol atteint son taux le plus haut d'abord dans les chylomicrons, puis dans les lipoprotéines de très faible densité (VLDL) et finalement dans les lipoprotéines de faible densité (LDL) et les lipoprotéines de haute densité (HDL). Les courbes d'élimination étaient parallèles à celles des sujets témoins. Principalement localisée sur les membranes cellulaires, dans les mitochondries et les microsomes, la vitamine E est présente de façon ubiquitaire (globules rouges, cerveau, muscle, foie, plaquettes), et les tissus graisseux constituent son principal lieu de stockage.

Une étude incluant 12 volontaires sains a comparé le tocofersolan à une vitamine E de référence, miscible dans l'eau, après administration unique d'une dose orale de charge de 1200 UI. La biodisponibilité relative du tocofersolan tendait à être plus élevée (Frel de 1,01 ± 1,74) avec une ASC0-t de 0,383 ± 0,203 µM.h/mg, C max de 0,013 ± 0,006, tmax de 6,0 h (6,0 - 24,0), et t1/2 de 29,7 h (16,0 - 59,5).

Une étude similaire a démontré une biodisponibilité du tocofersolan supérieure à celle d'une vitamine E de référence, miscible dans l'eau, dans la population pédiatrique atteinte de cholestase chronique (n = 6). L' absorption était significativement plus importante, tant en ce qui concerne l'augmentation maximale de la concentration plasmatique (p = 0,008) que l'ASC (p = 0,0026). La vitamine E est principalement éliminée par la bile (75 %) et les selles, soit sous forme de tocophérol libre, soit sous forme oxydée. L' urine représente une voie d'excrétion mineure de la vitamine E (sous la forme d'une glucuroconjugaison).



publicité