publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VENTAVIS 10 microgrammes/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Iloprost
laboratoire: Bayer Schering Pharma AG

Solution pour inhalation par nébuliseur
Boîte de 30 Ampoules de 2 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire primitive dans le but d'améliorer la tolérance à l'effort et les symptômes chez les patients en classe fonctionnelle III.

Posologie VENTAVIS 10 microgrammes/mL Solution pour inhalation par nébuliseur Boîte de 30 Ampoules de 2 ml

- Le traitement par Ventavis ne doit être instauré et surveillé que par un médecin expérimenté dans la prise en charge de l'hypertension pulmonaire.
- Ventavis est destiné à être administré par voie inhalée à l'aide d'un nébuliseur (voir rubrique instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination).
ADULTES :
DOSE PAR SEANCE DE NEBULISATION :
- La dose d'iloprost recommandée par voie inhalée est : 2,5 microgrammes ou 5,0 microgrammes (dose délivrée au niveau de l'embout buccal du nébuliseur), en débutant avec une faible dose de 2,5 microgrammes pour la première inhalation, suivie de 5 microgrammes pour la seconde inhalation. Si la dose de 5 microgrammes est mal tolérée, elle doit être ramenée à 2,5 microgrammes.
- Les travaux menés avec deux nébuliseurs à air comprimé, HaloLite et Prodose, ont mis en évidence des caractéristiques de nébulisation satisfaisantes pour l'administration de Ventavis. Avec ces deux appareils, le diamètre médian aérodynamique massique (MMAD) de l'aérosol d'iloprost délivré était compris entre 2,6 et 2,7 micromètres. Le contenu d'une ampoule de 2 ml de Ventavis solution pour inhalation par nébuliseur, sera versé dans la cuve du nébuliseur immédiatement avant chaque séance de nébulisation. HaloLite et Prodose sont des appareils dosimétriques. La nébulisation s'interrompt automatiquement lorsque la dose prédéterminée par la programmation de l'appareil a été délivrée. La durée de la nébulisation dépend de la fréquence respiratoire du patient.
APPAREIL : DOSE D'ILOPROST DELIVREE AU NIVEAU DE L'EMBOUT BUCCAL / DUREE DE LA NEBULISATION (valeur estimée pour une fréquence respiratoire de 15 mouvements par minute).
HaloLite : 2,5 microgrammes / 4 à 5 min // 5 microgrammes / 8 à 10 min.
Prodose : 2,5 microgrammes / 4 à 5 min // 5 microgrammes / 8 à 10 min.
- Pour obtenir une dose de 5 microgrammes d'iloprost au niveau de l'embout buccal de l'appareil, il est recommandé de répéter deux fois de suite la nébulisation avec la programmation prédéterminée pour la dose de 2,5 microgrammes avec le volume de remplissage correspondant au contenu d'une ampoule de 2 ml de Ventavis solution pour inhalation par nébuliseur identifiée par un code couleur composé de deux anneaux (blanc-rose).
- Venta-Neb, un nébuliseur portable à ultrasons alimenté par batteries, présente également des caractéristiques de nébulisation satisfaisantes pour l'administration de Ventavis. Le MMAD mesuré de l'aérosol était de 2,6 micromètres. Le contenu d'une ampoule de 2 ml de Ventavis solution pour inhalation par nébuliseur, identifiée par un code couleur composé de deux anneaux (blanc-rose), sera versé dans la cuve du nébuliseur immédiatement avant chaque séance de nébulisation.
. Deux programmes peuvent être exécutés :
* PI Programme 1 : 5,0 microgrammes de substance active sur l'embout buccal 25 cycles de nébulisation.
* P2 Programme 2 : 2,5 microgrammes de substance active sur l'embout buccal 10 cycles de nébulisation.
Le programme préréglé est sélectionné par le médecin.
. Venta-Neb invite le patient à inhaler par un signal optique et acoustique. La nébulisation s'interrompt automatiquement lorsque la dose prédéterminée par la programmation de l'appareil a été délivrée.
Pour obtenir la taille de gouttelettes optimale pour l'administration de Ventavis, il est nécessaire d'utiliser le déflecteur vert. Pour plus de détails, consulter le mode d'emploi du nébuliseur Venta-Neb.
APPAREIL : DOSE D'ILOPROST DELIVREE AU NIVEAU DE L'EMBOUT BUCCAL / DUREE DE LA NEBULISATION.
Venta-Neb : 2,5 microgrammes / 4 min // 5 microgrammes / 8 min.
- Le système I-Neb AAD est un nébuliseur portable manuel à tamis vibrant [technologie VMT (Vibrating Mesh Technology)]. Des ultrasons génèrent un aérosol en entraînant la solution à travers le tamis libérant un aérosol selon des caractéristiques de nébulisation satisfaisantes pour l'administration de Ventavis. Le diamètre massique médian (DMMA) mesuré sur l'aérosol délivré à l'embout buccal a été de 2,1 micromètres.
Ce nébuliseur détermine en adéquation avec le mode d'inhalation, la durée requise pour qu'une dose préspécifiée de 2,5 ou 5 microgrammes d'iloprost soit délivrée.
. La dose présélectionnée du système I-Neb AAD est régulée par la cuve du nébuliseur et le disque de contrôle correspondant. Il existe deux cuves différentes identifiées par un code couleur. Chacune des cuves dispose d'un disque de contrôle avec code couleur :
La cuve avec le clapet rouge (350 microlitres) doit être utilisée avec le disque de contrôle rouge pour la dose de 2,5 microgrammes.
La cuve avec le clapet violet (650 microlitres) doit être utilisée avec le disque de contrôle violet pour la dose de 5 microgrammes.
. Le contenu d'une ampoule de 1 ml de Ventavis, identifiée par un code couleur composé de trois anneaux (rose-rouge-rouge), sera versé dans la cuve appropriée du nébuliseur I-Neb AAD immédiatement avant chaque séance de nébulisation.
APPAREIL : DOSE D'ILOPROST DELIVREE AU NIVEAU DE L'EMBOUT BUCCAL / DUREE ESTIMEE DE LA NEBULISATION
.
I-Neb AAD : 2,5 microgrammes / 3,2 min // 5 microgrammes / 6,5 min.
. Les caractéristiques de l'aérosol délivré par le nébuliseur I-Neb étant légèrement différentes de celles des aérosols délivrés avec les dispositifs Halolite, Prodose et VentaNeb, et la solution nébulisée étant délivrée plus rapidement (voir rubrique propriétés pharmacocinétiques), les patients stabilisés sous un nébuliseur ne doivent pas en changer sans avis médical.
- L'efficacité et la tolérance de l'iloprost inhalé n'ont pas été établies avec d'autres nébuliseurs offrant des caractéristiques de nébulisation différentes.
DOSE QUOTIDIENNE :
Les séances de nébulisation seront répétées 6 à 9 fois par jour, en fonction de l'effet clinique attendu et de la tolérance du patient.
DUREE DU TRAITEMENT :
La durée du traitement dépend de l'état clinique du patient et est déterminée par le médecin. Si l'état clinique du patient se détériore malgré ce traitement, l'administration intraveineuse de prostacycline doit être envisagée.
PATIENTS ATTEINTS D'INSUFFISANCE HEPATIQUE :
- L'élimination de l'iloprost est diminuée en cas d'insuffisance hépatique (voir rubrique propriétés pharmacocinétiques).
- Afin d'éviter toute accumulation systémique du produit pendant la journée, la prudence s'impose chez ces patients lors de la phase initiale d'ajustement de la posologie. Il conviendra de débuter le traitement avec des doses de 2,5 microgrammes en séparant chaque séance de nébulisation d'une durée de 3 heures minimum (soit six prises quotidiennes au maximum). L'intervalle entre les séances de nébulisation peut ensuite être raccourci sous surveillance de la tolérance individuelle. Si la dose doit être augmentée jusqu'à 5,0 microgrammes, il conviendra lors de la mise en route du traitement de respecter un intervalle d'au moins 3 heures entre chaque séance de nébulisation, qui pourra ensuite être raccourci en fonction de la tolérance individuelle. Après plusieurs jours de traitement, l'accumulation systémique du produit est peu probable du fait de l'interruption des prises pendant la nuit.
PATIENTS ATTEINTS D'INSUFFISANCE RENALE :
Il n'est pas nécessaire d'ajuster les doses chez les patients ayant une clairance de la créatinine > 30 ml/min (valeur déterminée à partir de la créatininémie en utilisant la formule de Cockroft et Gault). Les essais cliniques menés n'ont pas inclus de patient présentant une clairance de la créatinine < = 30 ml/min.
ENFANTS ET ADOLESCENTS :
Il n'y a pas d'expérience chez les enfants et les adolescents avec Ventavis.

Contre indications

- Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.
- Pathologies au cours desquelles le risque hémorragique peut être majoré par les effets de Ventavis sur les plaquettes (telles que : ulcères gastroduodénaux en évolution, traumatismes, hémorragie intracrânienne).
- Coronaropathie sévère ou angor instable ;
- Infarctus du myocarde au cours des 6 mois précédents ;
- Insuffisance cardiaque décompensée sans étroite surveillance médicale ;
- Troubles du rythme sévères, troubles vasculaires cérébraux (tels que : accident ischémique transitoire, accident vasculaire cérébral) au cours des 3 mois précédents.
- Hypertension pulmonaire liée à une maladie veino-occlusive.
- Anomalie valvulaire congénitale ou acquise avec troubles de la fonction myocardique cliniquement significatifs non liés à l'hypertension pulmonaire.
- Grossesse et allaitement :
. grossesse : il n'existe pas de données suffisantes concernant l'utilisation de Ventavis chez la femme enceinte. Des études effectuées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité du produit sur la reproduction. Le risque en clinique humaine chez l'homme n'est pas connu. Ventavis est contre-indiqué au cours de la grossesse. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement.
. allaitement : il n'existe pas de donnée sur le passage de Ventavis dans le lait maternel. En conséquence, il est recommandé de ne pas administrer ce médicament à la femme qui allaite.
- Enfants et adolescents : il n'y a pas d'expérience chez les enfants et les adolescents avec Ventavis.

Effets indésirables Ventavis

- Les effets indésirables résultent de l'effet local lié à l'administration par inhalation de l'iloprost, telle qu'une majoration de la toux, et de l'activité liée aux propriétés pharmacologiques des prostacyclines.
- Les effets indésirables les plus fréquents rapportés dans les essais cliniques sont : vasodilatation, hypotension, céphalées et majoration de la toux.
Les fréquences des effets indésirables sont présentées de la façon suivante : très fréquent > = 1/10 ; fréquent > = 1/100 à < 1/10 ; peu fréquent > = 1/1000 à < 1/100 ; rare > = 1/10000 à < 1/1000 ; très rare < 1/10000.
- Le tableau ci-dessous répertorie les effets indésirables selon la classe de systèmes-organes MedDRA.
Leur fréquence a été établie sur la base des essais cliniques.
- Parmi chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité :
- Affections du système nerveux :
Fréquent : Céphalées.
- Affections vasculaires :
. Très fréquent : Vasodilatation. Hypotension.
. Fréquent : Syncope. Vertige lié à une hypotension.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Très fréquent : Majoration de la toux.
- Affections musculosquelettiques et des tissus conjonctifs :
Fréquent : Douleur des mâchoires/trismus.
- Les syncopes sont une manifestation fréquente de la maladie elle-même, mais elles peuvent également survenir sous traitement. L'augmentation de la fréquence des syncopes doit faire évoquer une aggravation de la maladie ou à un manque d'efficacité du médicament (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
- Les oedèmes périphériques sont une manifestation très fréquente de la maladie elle-même, mais ils peuvent également survenir sous traitement. La fréquence des oedèmes périphériques doit faire évoquer une aggravation de la maladie ou un manque d'efficacité du médicament.
- Les manifestations hémorragiques (essentiellement des hématomes) ont été fréquentes, comme attendu dans cette population composée d'une forte proportion de patients sous traitement anticoagulant associé. Il n'a pas été mis en évidence de différence de fréquence de ces manifestations hémorragiques entre les patients traités par l'iloprost et ceux recevant un placebo.
- Données depuis la commercialisation :
. Des nausées, vomissements, diarrhées et dyspnée ont été signalés en association avec l'inhalation de Ventavis.
. Des bronchospasmes avec sifflements bronchiques ont également été signalés chez des patients traités par inhalation de Ventavis (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
- Evénements indésirables chez des volontaires sains :
. Une étude randomisée, contrôlée versus placebo, a été menée chez 160 volontaires sain recevant par voie inhalée une solution d'iloprost soit en dose fixe de 2,5 microgrammes 6 fois par jour (dose quotidienne totale de 15 microgrammes), soit en dose progressive débutant à 5,0 microgrammes et en augmentant jusqu'à 20 microgrammes ou jusqu'à la dose maximale tolérée et un total de 6 inhalations par jour (dose quotidienne totale de 70 microgrammes).
. Dans le groupe recevant iloprost inhalée à la dose fixe de 2,5 microgrammes une douleur ou une gêne thoracique (32,5%), une douleur pharyngolaryngée ou une irritation de la gorge (22,5%) et des nausées (7,5%) (ces événements étant tous notés peu sévères et de faible intensité) sont survenues avec une fréquence plus importante par rapport à la fréquence des effets indésirables observés dans les études contrôlées versus placebo de phase II et III menées chez les patients traités par inhalation aux doses de 2,5 microgrammes ou 5 microgrammes.
. Cinq volontaires n'ont pas pu atteindre la dose de 20 microgrammes par inhalation en raison d'une douleur transitoire légère à modérée ou d'une gêne dans le thorax s'accompagnant dans la plupart des cas de maux de tête, de vertiges et de nausées.



publicité