publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VENTILASTIN NOVOLIZER 100 µg/dose

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Pneumologie
principes actifs: Salbutamol
laboratoire: Meda Pharma

Poudre pour inhalation
Boîte de 1 Cartouche de 200 Doses
Toutes les formes
7,47€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 8,29 €

Indication

Traitement symptomatique des maladies respiratoires obstructives réversibles, telles que l'asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive à composante réversible.

Prévention de l'asthme déclenché par l'effort ou par l'exposition aux allergènes.

Posologie VENTILASTIN NOVOLIZER 100 µg/dose Poudre pour inhalation Boîte de 1 Cartouche de 200 Doses

Posologie

La dose préconisée dépend de la sévérité de la maladie et sera adaptée en fonction de l'évolution de l'état clinique du patient.

Asthme

Adultes (y compris les sujets âgés et les adolescents):

Traitement symptomatique du bronchospasme: une inhalation (soit 100 microgrammes) à renouveler si besoin.

Prévention de l'asthme déclenché par l'effort ou par les allergènes: deux inhalations (soit 200 microgrammes) 10 - 15 minutes avant l'exercice ou l'exposition aux allergènes incriminés.

La dose usuelle quotidienne ne devra pas dépasser 8 inhalations (soit 800 microgrammes/24 h).

Enfants (de 6 à 12 ans):

Traitement symptomatique du bronchospasme: une inhalation (soit 100 microgrammes) à renouveler si besoin.

Prévention de l'asthme déclenché par l'effort ou par les allergènes: une inhalation (soit 100 microgrammes), à renouveler si besoin (soit 200 microgrammes au total), 10 - 15 minutes avant l'exercice ou avant l'exposition aux allergènes incriminés.

La dose usuelle quotidienne ne devra pas dépasser 4 inhalations (soit 400 microgrammes/24 h).

Enfants de moins de 6 ans:

Ventilastin Novolizer n'est pas recommandé chez les enfants âgés de moins de 6 ans, l'efficacité et la sécurité de ce dispositif étant insuffisamment établis dans cette population.

BPCO

Adultes (y compris les sujets âgés et les adolescents):

Traitement symptomatique du bronchospasme: une inhalation (soit 100 microgrammes).

La dose usuelle quotidienne ne devra pas dépasser 8 inhalations (soit 800 microgrammes par 24 heures).

Recommandations générales:

Lorsqu'un autre dispositif d'inhalation est utilisé en remplacement de Ventilastin Novolizer , la quantité de principe actif distribué au poumon peut être différente, ce qui peut nécessiter un réajustement de la posologie.

Mode d'administration

Voie inhalée.

Un intervalle d'au moins une minute doit être respecté entre chaque inhalation.

Utilisation et manipulation du dispositif Novolizer

Rechargement:

1. Appuyer légèrement sur les surfaces nervurées situées des deux côtés du couvercle, pousser le couvercle vers l'avant et le retirer.

2. Retirer le film protecteur en aluminium du boîtier de la cartouche et prélever une cartouche neuve.

3. Insérer la cartouche dans l'inhalateur de poudre Novolizer en orientant le compteur de doses face à l'embout buccal.

4. Replacer le couvercle dans ses guides latéraux et le pousser horizontalement vers le bouton jusqu'à ce qu'il s'insère dans son logement. La cartouche peut être laissée dans le Novolizer jusqu'à ce qu'elle soit vide ou pendant six mois au maximum après son insertion.

Remarque: les cartouches de Ventilastin Novolizer 100 microgrammes/dose ne peuvent être utilisées qu'avec l'inhalateur de poudre Novolizer .

Utilisation du dispositif:

1. Toujours tenir le dispositif Novolizer horizontalement lors de son utilisation. Tout d'abord, retirer le capuchon protecteur.

2. Appuyer à fond sur le bouton coloré. On perçoit alors un double déclic sonore et la couleur de la fenêtre de contrôle (en bas) passe du rouge au vert. Relâcher ensuite le bouton coloré.

La couleur verte de la fenêtre indique que le Novolizer est prêt à l'emploi.

3. Expirer (hors de l'inhalateur de poudre).

4. Fermer les lèvres autour de l'embout buccal. Inhaler la poudre par une inspiration rapide et profonde. Pendant cette inhalation, on doit entendre un déclic sonore témoin d'une inhalation correctement effectuée. Retenir sa respiration pendant quelques secondes, puis respirer normalement.

Remarque: si le patient a besoin de plusieurs inhalations, répéter les étapes 2-4.

5. Replacer le capuchon protecteur sur l'embout buccal - l'inhalation est maintenant terminée.

6. Le chiffre qui apparaît dans la fenêtre supérieure indique le nombre de doses restantes.

Remarque: il ne faut appuyer sur le bouton coloré qu'immédiatement avant l'inhalation.

Avec le dispositif Novolizer , l'inhalation involontaire d'une double dose n'est pas possible. Le déclic sonore et le changement de couleur de la fenêtre de contrôle indiquent que l'inhalation a été effectuée correctement. Si la couleur de la fenêtre de contrôle demeure inchangée, il faut recommencer l'inhalation. Si l'inhalation n'est pas effectuée correctement après plusieurs tentatives, le patient devra consulter son médecin.

Nettoyage

L'inhalateur de poudre Novolizer doit être nettoyé à intervalles réguliers et au minimum lors de chaque changement de cartouche. Pour connaître les instructions pour le nettoyage de l'appareil, se référer au " Mode d'emploi du dispositif Novolizer " à la fin de la notice d'utilisation contenue dans la boîte.

Remarque: afin d'assurer une utilisation correcte de l'inhalateur, il convient d'expliquer soigneusement aux patients le mode d'emploi de l'appareil. Pour l'utilisation de ce médicament chez l'enfant, il conviendra de s'assurer qu'un adulte surveille l'administration du médicament.

Contre indications

Hypersensibilité (allergie) au principe actif salbutamol ou à l'excipient lactose monohydraté (qui contient de faibles quantités de protéines de lait).

Effets indésirables Ventilastin Novolizer

Des effets indésirables ont été rapportés chez jusqu'à environ 10% des patients traités. Ces effets sont fonction de la dose et de la sensibilité individuelle. Les plus fréquemment rapportées sont: dysgueusie (goût désagréable et inhabituel) et réactions locales (irritation buccopharyngée, sensation de brûlure de la langue), tremblements fins (en général au niveau des mains), nausées, hypersudation, agitation, céphalées et sensations de vertiges. Ces effets indésirables peuvent régresser en une ou deux semaines avec la poursuite du traitement.

Comme avec d'autres traitements inhalés, un bronchospasme peut survenir dans de rares cas, se manifestant par une aggravation des râles sibilants immédiatement après la prise. Pour traiter le bronchospasme paradoxal, il conviendra d'avoir recours à une autre forme de salbutamol ou à un autre bronchodilatateur inhalé à action rapide. Le traitement par Ventilastin Novolizer 100 microgrammes/dose, poudre pour inhalation sera immédiatement interrompu, le patient doit être examiné et un traitement différent sera instauré si nécessaire.

Il a été décrit dans la littérature un effet stimulant du salbutamol inhalé sur le système nerveux central, se manifestant par une hyperexcitabilité, une hyperactivité, des troubles du sommeil et des hallucinations. Ces phénomènes ont été principalement observés chez des enfants (jusqu'à 12 ans).

Les effets indésirables sont présentés ci-dessous par système classe-organe et par ordre de fréquence. Les fréquences sont définies comme suit:

Très fréquent (≥ 1/10); fréquent (≥ 1/100 à < 1/10); peu fréquent (≥ 1/1 000 à < 1/100); rare (≥ 1/10 000 à < 1/1 000) et très rare (< 1/10 000).

Systèmes

Très fréquent
(>1/10)

Fréquent
(>1/100, <1/10)

Peu fréquent

(>1/1000, <1/100)

Rare
(>1/10000, <1/1000)

Très rare y compris cas isolés <1/10000

Troubles hématologiques

Thrombopénie

Troubles du système immunitaire

Réaction d'hypersensibilité

Troubles métaboliques

Hypokaliémie, hyperglycémie, augmentation des taux d'insuline, d'acide gras libre, glycérol et corps cétosiques.

Troubles psychiatriques

Agitation

Troubles du système nerveux

Tremblements fins, vertiges

Comportement hyperactif

Hyperexcitabilité, troubles du sommeil, hallucinations

Troubles cardio-vasculaires

Tachycardie, arythmie cardiaque (fibrillation auriculaire, tachycardie supraventriculaire, extrasystole), palpitation, angor, modification de la pression artérielle systémique (augmentation ou diminution)

Ischémie myocardique

Troubles vasculaires

Vasodilatation périphérique

Collapsus

Troubles respiratoires, thoraciques et mediastinaux

Toux

Bronchospasme paradoxal

Troubles gastro-intestinaux

Nausée, dysgueusie

Anomalies de la peau et du tissu sous-cutané

Hypersudation

Prurit, rash, érythème, urticaire, angioedème

Troubles musculo-squelettiques

Crampes musculaires

Troubles rénaux

Néphrite

Manifestations générales et locales

Céphalées, réactions locales: irritation buccopharyngée, sensation de brûlure de la langue

Le lactose monohydraté contient de faibles quantités de protéines de lait et peut donc provoquer des réactions allergiques.



publicité