publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VENTOLINE (5 mg/ml) 0,5 %

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.04.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Pneumologie
principes actifs: Salbutamol
laboratoire: Glaxosmithkline

Solution pour inhalation par nébuliseur
Flacon de 10 ml
Toutes les formes

Indication

- Traitement symptomatique des asthmes aigus graves.
- Traitement des poussées aiguës des bronchopneumopathies chroniques obstructives de l'adulte.
- Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs. Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.

Posologie VENTOLINE (5 mg/ml) 0,5 % Solution pour inhalation par nébuliseur Flacon de 10 ml

20 gouttes (1 ml) contiennent 5 mg de salbutamol,
1 goutte (0,05 ml) contient 0,25 mg de salbutamol.
Posologie :
- adulte : 5 à 10 mg (1 à 2 ml), soit 20 à 40 gouttes par nébulisation.
- enfant et nourrisson : 50 à 150 µg/kg (0,01 ml à 0,03 ml/kg) soit 2 à 6 gouttes pour un enfant de 10 kg sans généralement dépasser 20 gouttes par nébulisation.
- La nébulisation peut être renouvelée toutes les 20 à 30 minutes en fonction du résultat clinique et de la tolérance au traitement.
Mode d'administration :
- Cette solution de salbutamol doit être administrée par voie inhalée à l'aide d'un appareil pour nébulisation (nébuliseur).
NE PAS INJECTER. NE PAS AVALER.
- Se conformer au mode d'emploi de l'appareil utilisé.
- Diluer la quantité nécessaire de solution dans du sérum physiologique de façon à obtenir un volume total de 4 à 5 ml.
- Le mélange obtenu est pulsé par un débit d'air ou d'oxygène (6 à 8 L/min) pendant environ 10 à 15 minutes durant lesquelles le patient respire à son rythme habituel.
- La technique d'utilisation par le patient doit être vérifiée régulièrement.
- Après inhalation, la solution inutilisée restant dans la cuve de l'appareil doit être jetée.

Contre indications

- Allergie à l'un des constituants, en particulier au chlorure de benzalkonium.
- Intolérance à ce médicament (survenue de toux ou de bronchospasme après inhalation du produit). Dans ce cas, il conviendra d'interrompre ce traitement et de prescrire d'autres thérapeutiques ou d'autres formes d'administration.

Effets indésirables Ventoline

Les effets secondaires sont cités ci-dessous, listés par classe organe et par fréquence. Les fréquences sont définies en très fréquent (> = 1/10), fréquent (> = 1/100 et < 1/10), peu fréquent (> = 1/1000 et < 1/100), rare (> = 1/10000 et < 1/1000) et très rare (< 1/10000) y compris les cas isolés. Les effets très fréquents et fréquents ont généralement été décrits dans les essais cliniques. Les effets indésirables rares et très rares sont généralement issus des notifications spontanées après commercialisation.
- Affections du système immunitaire :
Très rare : Réactions d'hypersensibilité incluant : oedème angioneurotique, urticaire, prurit, bronchospasme, hypotension, collapsus.
- Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Très rare : Hypokaliémie*.
- Affections du système nerveux :
Fréquent : Céphalées, tremblements.
- Affections psychiatriques :
Très rare : Troubles du comportement : nervosité, agitation.
- Affections cardiaques :
. Fréquent : Tachycardie.
. Peu fréquent : Palpitations.
. Très rare : Arythmies cardiaques (incluant fibrillation auriculaire, tachycardie supraventriculaire et extrasystoles).
- Affections vasculaires :
Très rare : Vasodilatation périphérique.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
Très rare : Bronchospasme paradoxal**.
- Affections gastro-intestinales :
Peu fréquent : Irritation de la bouche et de la gorge.
- Affections musculosquelettiques et systémiques :
Peu fréquent : Crampes musculaires.
*Les bêta2 mimétiques administrés à très fortes doses peuvent entraîner des hypokaliémies.
**Comme avec d'autres produits inhalés, possibilité de survenue de toux et rarement de bronchospasme paradoxal à la suite de l'inhalation. Ne pas renouveler l'administration de ce médicament et utiliser un autre médicament bronchodilatateur à action rapide pour soulager le bronchospasme. Le traitement devra alors être réévalué pour envisager, le cas échéant, la prescription d'une alternative thérapeutique.
- Les bêta2 mimétiques à fortes doses peuvent entraîner des hyperglycémies réversibles à l'arrêt du traitement.



publicité