publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

VESADOL 3 mg/0,3 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 22.12.2005

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Halopéridol, Buzépide métiodure
laboratoire: Janssen Cilag

Comprimé pelliculé
Boîte de 30
Toutes les formes

Indication

Manifestations de l'anxiété associée à des troubles fonctionnels digestifs à composante spasmodique.
Cette spécialité contient un neuroleptique et doit être réservée aux cas d'inefficacité ou de mauvaise tolérance des thérapeutiques usuelles de l'anxiété.

Posologie VESADOL 3 mg/0,3 mg Comprimé pelliculé Boîte de 30

Réservé à l'adulte.
Avaler avec un peu d'eau 1 comprimé par prise avant les 3 principaux repas, et éventuellement 1 comprimé le soir au coucher.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Risque de glaucome par fermeture de l'angle.
- Risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques.
- Maladie de Parkinson.
- Association à la lévodopa (voir interactions).
DECONSEILLE :
- Grossesse : en fin de grossesse, l'administration doit être prudente en raison du risque d'effets atropiniques chez l'enfant (iléus méconiaux). En conséquence, l'utilisation de ce médicament est déconseillée au cours du dernier trimestre.
- Allaitement : il existe un passage des neuroleptiques butyrophénones dans le lait maternel ; par conséquent, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.
- Association à l'alcool ; à guanéthidine et apparentés ; au lithium (voir interactions).

Effets indésirables Vesadol

Liés à l'halopéridol :
Les caractéristiques pharmacologiques de l'halopéridol sont à l'origine d'effets indésirables d'inégale intensité et liés ou non à la dose (voir pharmacodynamie) :
Dès les faibles doses :
- Troubles neuropsychiques :
. dyskinésies précoces (torticolis spasmodiques, crises oculogyres, trismus...) ;
. syndrome extrapyramidal :
. akinétique avec ou sans hypertonie, et cédant partiellement aux antiparkinsoniens anticholinergiques,
. hyperkinéto-hypertonique, excito-moteur,
. akathisie ;
. dyskinésies tardives, survenant lors de cures prolongées. Les antiparkinsoniens anticholinergiques sont sans action ou peuvent provoquer une aggravation ;
. sédation ou somnolence, plus marquée en début de traitement ;
. indifférence, réactions anxieuses, variation de l'état thymique ;
. syndrome malin des neuroleptiques (voir mises en garde et précautions d'emploi : pâleur, hyperthermie, troubles végétatifs : sudation et instabilité artérielle).
- Troubles endocriniens et métaboliques :
. impuissance, frigidité ;
. hyperprolactinémie : aménorrhée, galactorrhée, gynécomastie ;
. dysrégulation thermique ;
. prise de poids ;
. hyperglycémie, altération de la tolérance au glucose.
- Troubles hématologiques :
. des diminutions modérées et généralement transitoires de la formule sanguine ont été occasionnellement rapportées ;
. des cas d'agranulocytose et de thrombocytopénie n'ont été que rarement rapportés, et généralement lors d'association avec d'autres médicaments.
A doses plus élevées :
Troubles neurovégétatifs :
hypotension orthostatique.
Liés au buzépide métiodure :
- Sécheresse buccale.
- Epaississement des sécrétions bronchiques.
- Diminution de la sécrétion lacrymale.
- Troubles de l'accommodation.
- Tachycardie, palpitations.
- Constipation.
- Rétention d'urine.
- Excitabilité.
- Irritabilité, confusion mentale chez les personnes âgées.
- Dysthyroïdie (du fait de la teneur en iode).

Vesadol existe aussi sous ces formes

Vesadol



publicité