publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

XAGRID 0,5 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Hémostase et sang
principes actifs: Anagrélide
laboratoire: Shire Pharmaceutical

Gélule
Flacon de 100
Toutes les formes
448,47€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 449,29 €

Indication

Xagrid est indiqué pour la réduction du nombre élevé de plaquettes chez les patients à risque atteints de thrombocytémie essentielle (TE), présentant une intolérance à leur traitement actuel ou dont le nombre élevé de plaquettes n'est pas réduit à un niveau acceptable par leur traitement actuel.

Patient à risque

Un patient à risque de thrombocytémie essentielle est défini par un ou plusieurs des critères suivants :

• > 60 ans d'âge ou

• Numération plaquettaire > 1 000 x 109/l ou

• Antécédents thrombo-hémorragiques.

Posologie XAGRID 0,5 mg Gélule Flacon de 100

Le traitement par Xagrid doit être initié par un médecin ayant l'expérience de la prise en charge des thrombocytémies essentielles.

La posologie initiale d'anagrélide recommandée est de 1 mg/jour, à administrer par voie orale en deux doses séparées (0,5 mg/dose).

Cette posologie initiale doit être maintenue pendant au moins une semaine. Après une semaine, la posologie peut être adaptée au cas par cas, afin de parvenir à la plus faible dose efficace réduisant et/ou maintenant un nombre de plaquettes inférieur à 600 x 109/l et au mieux entre 150 x 109/l et 400 x 109/l. L'augmentation de la dose ne doit pas dépasser 0,5 mg/jour sur toute période d'une semaine et la dose unique maximale recommandée ne doit pas excéder 2,5 mg (voir rubrique Surdosage). Durant la phase de développement clinique, des doses de 10 mg/jour ont été utilisées.

Les effets du traitement par anagrélide doivent être surveillés de manière régulière (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi). Si la posologie initiale est > 1 mg/jour, la numération plaquettaire doit être réalisée tous les deux jours pendant la première semaine de traitement, puis au moins une fois par semaine jusqu'à ce qu'une posologie stable d'entretien soit atteinte. Une diminution du nombre de plaquettes est généralement observée dans les 14 à 21 jours suivant le début du traitement et, chez la plupart des patients, une réponse thérapeutique adéquate sera observée et maintenue à une dose de 1 à 3 mg/jour (pour plus d'informations sur les effets cliniques, voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Personnes âgées

Les différences pharmacocinétiques observées entre des patients âgés et jeunes atteints de thrombocytémie essentielle (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques) ne justifient pas de modifier la posologie initiale ou d'utiliser un schéma de titration différent pour atteindre une posologie d'anagrélide optimisée pour chaque patient.

Lors de la phase de développement clinique, environ 50 % des patients traités par anagrélide étaient âgés de plus de 60 ans et aucune modification posologique spécifique à leur âge n'a été nécessaire chez ces patients. Néanmoins, comme attendu, les patients de cette catégorie d'âge ont présenté une incidence d'effets indésirables graves deux fois supérieure (principalement cardiaques).

Insuffisance rénale

Les données pharmacocinétiques pour cette population de patients sont limitées. Les risques et bénéfices potentiels du traitement par anagrélide chez un patient insuffisant rénal doivent être évalués avant de débuter le traitement.

Insuffisance hépatique

Les données pharmacocinétiques pour cette population de patients sont limitées. Toutefois, le métabolisme hépatique représente la principale voie d'élimination des médicaments ; par conséquent, il peut être attendu que la fonction hépatique influence ce processus. C'est pourquoi il est recommandé que les patients présentant une insuffisance hépatique modérée ou sévère ne soient pas traités par anagrélide. Les risques et bénéfices potentiels du traitement par anagrélide chez un patient présentant une insuffisance hépatique légère doivent être évalués avant de débuter le traitement (voir rubriques Contre-indications et Mises en garde et précautions d'emploi).

Population pédiatrique

L'utilisation chez les enfants est rare ; l'anagrélide doit être utilisé avec prudence dans cette population de patients. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques Propriétés pharmacodynamiques et Propriétés pharmacocinétiques mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

Contre indications

Hypersensibilité à l'anagrélide ou à l'un des excipients.
Patients atteints d'insuffisance hépatique modérée ou sévère.

Patients atteints d'insuffisance rénale modérée ou sévère (clairance de la créatinine < 50 ml/mn).

Effets indésirables Xagrid

La tolérance de l'anagrélide a été examinée dans le cadre de 4 études cliniques en ouvert. Dans 3 de ces études, la tolérance a été évaluée sur 942 patients ayant reçu de l'anagrélide à une dose moyenne d'environ 2 mg/jour. Dans ces études, 22 patients ont reçu de l'anagrélide pendant une période allant jusqu'à 4 ans.

Dans l'étude plus récente, la tolérance a été évaluée sur 3 660 patients ayant reçu de l'anagrélide à une dose moyenne d'environ 2 mg/jour. Dans cette étude, 34 patients ont reçu de l'anagrélide pendant une période allant jusqu'à 5 ans.

Les réactions indésirables les plus fréquentes considérées comme étant liées au traitement ont été les maux de tête, rencontrés chez environ 14 % des patients, les palpitations, chez environ 9 %, la rétention aqueuse et les nausées, chez environ 6 %, et les diarrhées chez 5 %. Ces réactions médicamenteuses indésirables sont attendues, compte tenu de la pharmacologie de l'anagrélide (inhibition de la PDE III). L'adaptation progressive de la posologie peut aider à diminuer ces effets (voir rubrique Posologie et mode d'administration).

Résumé tabulé des effets indésirables

Les données concernant les effets indésirables issues des études cliniques, des études de sécurité après l'autorisation de mise sur le marché et des notifications spontanées sont présentées dans le tableau ci-dessous. Au sein de chaque classe de systèmes d'organes, les effets indésirables sont présentés selon la convention suivante : Très fréquent (≥ 1/10) ; Fréquent (≥ 1/100, < 1/10) ; Peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100) ; Rare (≥ 1/10 000, < 1/1,000) ; Très rare (< 1/10 000), Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Classe de systèmes d'organes MedDRA

Fréquence des effets indésirables

Très

fréquent

Fréquent

Peu fréquent

Rare

Fréquence indéterminée

Affections hématologiques et du système lymphatique

Anémie

Thrombocytopénie Pancytopénie Ecchymose Hémorragie

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Rétention aqueuse

Œdème Perte de poids

Prise de poids

Affections du système nerveux

Maux de

tête

Vertiges

Paresthésie

Insomnie

Dépression

Confusion

Hypoesthésie

Nervosité

Bouche sèche

Amnésie

Somnolence Anomalies de coordination Dysarthrie Migraine

Affections oculaires

Vision anormale Diplopie

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Acouphènes

Affections cardiaques

Palpitations Tachycardie

Insuffisance

cardiaque

congestive

Hypertension

Arythmie

Fibrillation

Angor

Infarctus du

myocarde

Cardiomégalie

Cardiomyopathie

Epanchement

auriculaire

Tachycardie

supraventriculaire

Tachycardie

ventriculaire

Syncope

péricardique Vasodilatation Hypotension orthostatique

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Dyspnée

Epistaxis

Epanchement

pleural

Pneumonie

Hypertension pulmonaire Infiltrats pulmonaires

Alvéolite

allergique,

incluant

pneumonie

interstitielle et

pneumopathie

inflammatoire

Affections gastro-intestinales

Nausées

Diarrhée

Douleur

abdominale

Flatulences

Vomissements

Dyspepsie

Anorexie

Pancréatite

Constipation

Hémorragie

gastro-intestinale

Trouble

gastro-intestinal

Colite Gastrite Saignement gingival

Affections hépatobiliaires

Augmentation des

enzymes

hépatiques

Hépatite

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Eruption cutanée

Alopécie

Décoloration de la

peau

Prurit

Peau sèche

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Myalgie Arthralgie Douleur dorsale

Affections du rein et des voies urinaires

Impuissance

Nycturie

Insuffisance

rénale

Néphrite tubulo-interstitielle

Troubles généraux et anomalies au site

d'administration

Fatigue

Douleur

thoracique

Faiblesse

Frissons

Malaise

Fièvre

Asthénie Douleur Syndrome pseudo-grippal

Investigations

Augmentation de la créatininémie

Xagrid existe aussi sous ces formes

Xagrid



publicité