publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ZARONTIN 250 mg/5 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Ethosuximide
laboratoire: Pfizer Holding France

Sirop
Flacon (+ godet-doseur) de 200 ml
Toutes les formes
6,74€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 7,56 €

Indication

Chez l'adulte:

· soit en monothérapie,

· soit en association à un autre traitement antiépileptique:

o traitement des épilepsies généralisées: absences, crises myocloniques et atoniques.

Chez l'enfant:

· soit en monothérapie,

· soit en association à un autre traitement antiépileptique:

o traitement des épilepsies généralisées: absences, crises myocloniques et atoniques.

Posologie ZARONTIN 250 mg/5 mL Sirop Flacon (+ godet-doseur) de 200 ml

Posologie

Utilisez le godet-doseur (le godet-doseur est gradué à 2,5 ml, 5 ml, 10 ml et 15 ml)

Il est recommandé de débuter par: 10 ml de sirop à partir de 6 ans.

En fonction de la réponse, la posologie sera augmentée très progressivement de 5 ml de sirop tous les 4 à 7 jours jusqu'au contrôle complet des crises.

La posologie chez l'enfant entre 3 et 6 ans est 5 ml de sirop par jour.

Chez l'adulte, la posologie efficace se situe à 20 mg/kg/jour soit 30 ml de sirop (1,5 g). La posologie maximale est de 2 g par jour (40 ml de sirop).

Chez l'enfant, la posologie efficace varie entre 20 et 30 mg/kg/jour, et la posologie maximale est 1 g par jour. Si une posologie plus importante était nécessaire, elle nécessiterait une surveillance médicale stricte et l'étude des taux plasmatiques.

L'étude des taux plasmatiques doit être effectuée en cas de mauvais contrôle des crises ou d'apparition d'une toxicité, elle peut l'être également à titre de surveillance tous les 6 mois.

Mode d'administration

La dose journalière doit être répartie en 2 prises à absorber aux repas du matin et du soir; quant le contrôle des crises est obtenu, une seule prise quotidienne est possible, étant donné la longue demi-vie de l'éthosuximide

Rincer soigneusement le godet doseur après administration.

Contre indications

· Antécédents d'hypersensibilité aux suximides ou à l'un des composants du produit.

· En association avec le millepertuis.

Effets indésirables Zarontin

Affections hématologiques et du système lymphatique

leucopénie, agranulocytose, pancytopénie, anémie aplastique, éosinophilie

Affections du système nerveux

somnolence, céphalées, vertiges, irritabilité, léthargie, fatigue, ataxie, exacerbation possible d'épilepsie à crise généralisée ou partielle associées aux absences (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Affections gastro-intestinales*

anorexie, nausées, vomissements, douleurs épigastriques ou abdominales, amaigrissement

Affections de la peau et du tissus sous-cutané

urticaire, rash érythémateux, syndrome de Stevens-Johnson, lupus érythémateux disséminés

Troubles du métabolisme et de la nutrition

anorexie, amaigrissement

Affections du système immunitaire

réaction allergique souvent de nature cutanée (voir affections de la peau et du tissu sous-cutanée), Syndrome DRESS (Drug Rush, Eosinophilia and Systemic symptoms) ou syndrome d'hypersensibilité aux anticonvulsivants

Affections psychiatriques**

troubles psychologiques ou psychiatriques

* Ces effets indésirables peuvent s'observer en début du traitement. Ces manifestations cèdent habituellement rapidement ou après diminution posologique et ne réapparaissent pas ultérieurement.

** Ces effets indésirables semblent plus fréquents chez les patients ayant de tels antécédents.



publicité