publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ZENAPAX 5 mg/ml Solution à diluer pour perfusion Etui de 1 Flacon de 5 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 10.12.2008

Médicament générique du Classe thérapeutique: Immunologie
principes actifs: Daclizumab
laboratoire: Roche Registration Ltd

Solution à diluer pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

Zenapax est indiqué dans la prophylaxie du rejet aigu d'organe chez les patients recevant une transplantation rénale allogénique de novo, et doit être utilisé en association avec des protocoles immunosuppresseurs incluant ciclosporine et corticoïdes, chez les patients non hyperimmunisés.

Posologie ZENAPAX 5 mg/ml Solution à diluer pour perfusion Etui de 1 Flacon de 5 ml

Zenapax ne doit être prescrit que par des médecins spécialistes ayant l'expérience de l'utilisation de traitements immunosuppresseurs après greffe d'organe.
La dose recommandée pour Zenapax chez l'adulte et chez l'enfant est de 1 mg/kg. Le volume de Zenapax contenant la dose appropriée est ajouté à 50 ml de sérum physiologique stérile à 0,9% puis est administré par voie intraveineuse sur une période de 15 minutes. Il peut être injecté par voie veineuse périphérique ou centrale.
La dose initiale de Zenapax doit être administrée dans les 24 heures qui précèdent la transplantation.
La dose suivante et chaque dose ultérieure doivent être administrées à raison d'une dose tous les quatorze jours, avec un total de 5 doses.
- Personnes âgées :
L'expérience acquise avec Zenapax chez les personnes âgées (au-delà de 65 ans) est limitée en raison du faible nombre de patients âgés bénéficiant d'une transplantation rénale, aucune donnée ne suggère que les patients âgés nécessitent une posologie différente de celle des patients plus jeunes.
- Patients atteints d'insuffisance rénale sévère :
Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère.
- Patients atteints d'insuffisance hépatique sévère :
Aucune donnée n'est disponible chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère.
- Les instructions concernant la préparation des perfusions de Zenapax sont présentées en rubrique instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination.

Contre indications

- Zenapax est contre-indiqué chez les patients présentant une hypersensibilité connue au daclizumab ou à l'un des constituants du produit.
- Zenapax est contre-indiqué durant l'allaitement : chez le singe cynomolgus, le daclizumab est excrété dans le lait. On ne sait pas si Zenapax est excrété dans le lait humain. Cependant, au vu des effets nocifs potentiels pour le nouveau-né, l'allaitement est contre-indiqué durant le traitement et durant les 4 mois suivant la dernière dose de Zenapax.
- Grossesse : les données concernant l'utilisation du daclizumab chez la femme enceinte sont insuffisantes. Une étude menée chez des singes cynomolgus n'a pas montré d'effets tératogènes mais a révélé une élévation du taux d'avortements spontanés, qui correspond à des taux connus pour cette espèce. Les conséquences cliniques en sont inconnues. Zenapax ne doit pas être utilisé chez la femme enceinte à moins d'une nécessité absolue. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode de contraception efficace lors du traitement par Zenapax et doivent continuer à l'utiliser pendant les 4 mois suivant la dernière dose de Zenapax.

Effets indésirables Zenapax

- Le profil de tolérance de Zenapax a été étudié en comparaison avec le placebo chez des patients recevant concomitamment des protocoles immunosuppresseurs comprenant ciclosporine et corticoïdes soit seuls, soit en association avec l'azathioprine ou le mycophénolate mofétil. Les données issues de quatre études (O14392, O14393, O14874 et O15301) ont montré que l'incidence et les types d'événements indésirables étaient identiques chez les patients du groupe placebo et ceux du groupe Zenapax. Des effets indésirables ont été rapportés chez 95% des patients du groupe placebo et 96% des patients du groupe Zenapax. Des événements indésirables graves ont été rapportés chez 44,4% des patients du groupe placebo et 39,9% des patients du groupe Zenapax.
- Les effets indésirables survenant avec une fréquence > = 2% des patients dans chacun des groupes au cours des trois premiers mois post-transplantation sont listés ci-dessous.
- A l'intérieur du système organe classe, les effets indésirables sont listés par classe de fréquence en utilisant les catégories suivantes : très fréquent (> = 1/10) ; fréquent (> = 1/100 à < 1/10) ; peu fréquent (> = 1/1000 à < 1/100) ; rare (> = 1/10000 à < 1/1000) ; très rare (< 1/10000), non connu (ne peut être estimé à partir des données disponibles). A l'intérieur de chaque classe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.
Zenapax (n = 336) / Placebo (n = 293).
- Infections et infestations :
Fréquent :
Angine : 2,4% / 3,8%.
Rhinite : 3,0% / 3,1%.
- Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Fréquent :
Diabète sucré : 3,3% / 4,8%.
Surcharge hydrosodée : 3,3% / 5,8%.
Déshydratation : 3,0% / 3,1%.
- Affections psychiatriques :
. Très fréquent :
Insomnie : 12,5% / 13,7%.
. Fréquent :
Dépression : 3,3% / 2,0%.
Anxiété : 2,1% / 5,5%.
- Affections du système nerveux :
. Très fréquent :
Tremblements : 19,3% / 15,7%.
Céphalées : 15,5% / 14,7%.
. Fréquent :
Vertiges : 5,1% / 4,4%.
Paresthésie : 3,6% / 0,9%.
- Affections oculaires :
Fréquent :
Vision floue : 2,7% / 4,4%.
- Affections cardiaques :
Fréquent :
Tachycardie : 6,5% / 6,8%.
- Affections vasculaires :
. Très fréquent :
Hypertension (dont aggravation) : 32,1% / 27,7%.
. Fréquent :
Hypotension : 8,6% / 10,2%.
Hémorragie : 7,4% / 10,6%.
Lymphocèle : 7,4% / 6,5%.
Thrombose : 5,4% / 4,4%.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :
. Très fréquent :
Dyspnée : 11,9% / 15,4%.
. Fréquent :
Oedème pulmonaire : 6,3% / 4,4%.
Epanchement pleural : 2,1% / 1,4%.
Atélectasie : 3,3% / 3,8%.
Hypoxie : 2,7% / 3,1%.
Congestion pulmonaire : 3,3% / 3,8%.
Râles : 3,3% / 1,4%.
Toux : 5,1% / 4,8%.
Bruits respiratoires anormaux : 2,7% / 1,7%.
- Affections gastro-intestinales :
. Très fréquent :
Constipation : 34,8% / 37,9%.
Diarrhée : 15,2% / 16,4%.
Vomissements : 14,9% / 14,3%.
Nausées : 27,4% / 25,9%.
Dyspepsie : 15,1% / 14,7%.
. Fréquent :
Distension abdominale : 5,7% / 4,4%.
Gastrite : 2,4% / 0,7%.
Douleur abdominale : 9,8% / 13,0%.
Douleur abdominale haute (douleur épigastrique) : 5,4% / 3,8%.
Hémorroïdes : 2,1% / 0,7%.
Flatulences : 3,9% / 4,1%.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Fréquent :
Rash : 3,3% / 4,4%.
Acné : 8,9% / 7,2%.
Prurit : 3,9% / 5,8%.
Sueurs nocturnes : 2,1% / 2,0%.
Hyperhidrose : 2,1% / 1,7%.
Hirsutisme : 4,8% / 2,0%.
- Affections musculosquelettiques et systémiques :
. Très fréquent :
Douleurs musculosquelettiques : 12,3% / 12,5%.
. Fréquent :
Douleurs dorsales : 6,5% / 8,2%.
Spasmes musculaires : 2,4% / 1,4%.
Arthralgie : 2,7% / 2,7%.
Myalgie : 2,1% / 1,0%.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
. Très fréquent :
Oedème : 15,8% / 18,4%.
Oedème périphérique : 28,0% / 30,0%.
Troubles de la cicatrisation (sans infection) : 12,2% / 10,2%.
. Fréquent :
Douleur rétrosternale : 8,6% / 8,9%.
Douleur : 7,1% / 8,2%.
Fatigue : 7,4% / 9,6%.
Réaction au site d'administration : 4,8% / 5,1%.
Fièvre : 5,4% / 10,2%.
Asthénie : 3,3% / 2,7%.
Frissons : 3,0% / 5,1%.
- Affections du rein et des voies urinaires :
Fréquent :
Insuffisance rénale : 3,6% / 3,3%.
Nécrose tubulaire rénale : 7,4% / 6,8%.
Hydronéphrose : 2,1% / 4,4%.
Atteinte rénale : 4,5% / 7,8%.
Hémorragie du tractus urinaire : 2,1% / 3,4%.
Rétention urinaire : 2,1% / 3,1%.
Trouble de l'appareil urinaire : 2,7% / 2,4%.
Oligurie : 9,5% / 10,6%.
Dysurie : 6,0% / 12,3%.
- Lésions, intoxications :
Fréquent :
Douleur post-traumatique : 20,8% / 20,1%.
- Incidence des cancers : 3 années après le traitement, l'incidence des cancers était de 7,8% chez les patients du groupe placebo comparé à 6,4% chez les patients du groupe Zenapax. L'ajout du traitement par Zenapax n'a pas augmenté le nombre de lymphomes post-transplantation survenus dans 1,5% des cas chez les patients du groupe placebo et 0,7% des cas chez les patients du groupe Zenapax.
- Hyperglycémies : aucune différence n'a été constatée entre les patients du groupe placebo et ceux du groupe Zenapax concernant les résultats anormaux hématologiques ou biologiques, à l'exception de la glycémie à jeun. La glycémie à jeun a été mesurée chez un petit nombre de patients du groupe placebo et du groupe Zenapax. Un total de 16% de patients du groupe placebo (10 patients sur 64) et 32% de patients du groupe Zenapax (28 patients sur 88) ont présenté une glycémie à jeun élevée. La plupart de ces valeurs élevées ont été observées le premier jour post-transplantation lorsque les patients ont reçu de hautes doses de corticoïdes ou chez les patients diabétiques.
- La fréquence des décès survenus dans les 6 premiers mois post-transplantation était de 3,4% dans le groupe placebo et de 0,6% dans le groupe Zenapax. La mortalité au cours des premiers 12 mois était de 4,4% dans le groupe placebo et 1,5% dans le groupe Zenapax.
- Des épisodes infectieux, incluant les infections virales, fongiques, bactériémie et septicémie, et pneumonie sont survenus chez 72% des patients traités par placebo, et chez 68% de ceux traités par Zenapax. Le type d'infections rapportées a été similaire dans les deux groupes. Des infections à cytomégalovirus ont été rapportées chez 16% des patients du groupe placebo et 13% de ceux du groupe Zenapax.
- Dans de rares cas, des réactions sévères d'hypersensibilité après administration de Zenapax ont été rapportées (voir mises en garde et précautions d'emploi).
- Pédiatrie : L'étude du profil de tolérance de Zenapax chez l'enfant a montré qu'il est comparable à celui de l'adulte. Cependant, les événements indésirables suivants sont apparus plus fréquemment chez les enfants : diarrhée (41%), douleur post-opératoire (38%), fièvre (33%), vomissement (33%), hypertension (28%), prurit (21%), infections respiratoires hautes (20%) et de l'appareil urinaire (18%).



publicité