publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ZYDELIG 150 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Idélalisib
laboratoire: Gilead Sciences Internat

Comprimé pelliculé
Boîte de 1 Flacon de 60
Toutes les formes

Indication

Zydelig est indiqué en association au rituximab pour le traitement de patients adultes atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) :

• ayant reçu au moins un traitement antérieur, ou • comme traitement de première intention chez les patients présentant une délétion 17p ou une mutation TP53 et pour lesquels une chimio-immunothérapie n'est pas appropriée.

Zydelig est indiqué en monothérapie pour le traitement de patients adultes atteints de lymphome folliculaire (LF) réfractaire à deux lignes de traitement antérieures.

Posologie ZYDELIG 150 mg Comprimé pelliculé Boîte de 1 Flacon de 60

Le traitement par Zydelig doit être instauré par un médecin expérimenté dans l'utilisation des traitements anticancéreux.

Posologie

La dose recommandée de Zydelig est de 150 mg, par voie orale, deux fois par jour. Le traitement doit être poursuivi jusqu'à progression de la maladie ou apparition d'une toxicité inacceptable.

Si le patient oublie de prendre une dose de Zydelig et s'en aperçoit dans les 6 heures suivant l'heure de prise habituelle, il doit prendre la dose oubliée dès que possible et poursuivre le traitement selon le schéma posologique normal. Si le patient oublie de prendre une dose et s'en aperçoit plus de 6 heures après, il ne doit pas prendre la dose oubliée, mais simplement poursuivre le traitement selon le schéma posologique habituel.

Ajustement posologique
Transaminases hépatiques élevées

Le traitement par Zydelig doit être suspendu en cas d'élévation de grade 3 ou 4 des aminotransférases (alanine aminotransférase [ALAT]/aspartate aminotransférase [ASAT] > 5 x limite supérieure de la normale [LSN]). Une fois les valeurs revenues à un niveau de grade 1 ou inférieur (ALAT/ASAT ≤ 3 x LSN), le traitement peut être repris à la dose de 100 mg deux fois par jour.

Si l'événement ne se reproduit pas, la dose peut être à nouveau augmentée à 150 mg deux fois par jour à la discrétion du médecin traitant.

Si l'événement se reproduit, le traitement par Zydelig doit être suspendu jusqu'au retour à des valeurs de grade 1 ou inférieures, après quoi une reprise du traitement à la dose de 100 mg deux fois par jour peut être envisagée à la discrétion du médecin (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables).

Diarrhée/colite

Le traitement par Zydelig doit être suspendu en cas de diarrhée/colite de grade 3 ou 4. Une fois la diarrhée/colite revenue à un niveau de grade 1 ou inférieur, le traitement peut être repris à la dose de 100 mg deux fois par jour. Si la diarrhée/colite ne se reproduit pas, la dose peut être à nouveau augmentée à 150 mg deux fois par jour à la discrétion du médecin traitant (voir rubrique Effets indésirables).

Pneumopathie

Le traitement par Zydelig doit être suspendu en cas de suspicion de pneumopathie. Une fois la pneumopathie résolue et si une remise sous traitement est appropriée, la reprise du traitement à la dose de 100 mg deux fois par jour peut être envisagée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables).

Rash

Le traitement par Zydelig doit être suspendu en cas de rash de grade 3 ou 4. Une fois le rash revenu à un niveau de grade 1 ou inférieur, le traitement peut être repris à la dose de 100 mg deux fois par jour. Si le rash ne se reproduit pas, la dose peut être à nouveau augmentée à 150 mg deux fois par jour à la discrétion du médecin traitant (voir rubrique Effets indésirables).

Populations particulières

Personnes âgées

Aucun ajustement posologique spécifique n'est nécessaire chez les patients âgés ( ≥ 65 ans) (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisance rénale

Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance rénale légère, modérée ou sévère (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisance hépatique

Aucun ajustement posologique n'est nécessaire lors de l'instauration du traitement par Zydelig chez des patients atteints d'insuffisance hépatique légère ou modérée mais une surveillance renforcée des effets indésirables est recommandée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacocinétiques).

Les données disponibles sont insuffisantes pour donner des recommandations de posologie pour des patients atteints d'insuffisance hépatique sévère. Par conséquent, la prudence est recommandée lors de l'administration de Zydelig dans cette population et une surveillance renforcée des effets indésirables est recommandée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacocinétiques).

Population pédiatrique

La sécurité et l'efficacité de Zydelig chez les enfants âgés de moins de 18 ans n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.

Mode d'administration

Zydelig doit être administré par voie orale. Il doit être indiqué aux patients d'avaler le comprimé entier. Le comprimé pelliculé ne doit être ni mâché, ni écrasé. Le comprimé pelliculé peut être pris avec ou sans nourriture (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Contre indications

Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

Effets indésirables Zydelig

Résumé du profil de sécurité

L'évaluation des effets indésirables s'appuie sur une étude de phase 3 et sept études de phase 1 et 2. L'étude 312-0116 était une étude de phase 3 randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo au cours de laquelle 220 patients atteints de LLC déjà traitée précédemment ont été randomisés selon un ratio de 1:1 pour recevoir idelalisib + rituximab ou placebo + rituximab. Les études de phase 1 et 2 ont évalué la sécurité d'emploi de l'idelalisib chez 490 patients atteints d'hémopathies malignes, dont 354 ont reçu l'idelalisib (toutes doses confondues) en monothérapie et 136 ont reçu l'idelalisib en association à des anticorps monoclonaux anti-CD20.

Les effets indésirables rapportés le plus fréquemment au cours du traitement par l'idelalisib sont présentés dans le tableau 2.

Tableau répertoriant les effets indésirables

Le tableau 2 présente les effets indésirables rapportés avec l'idelalisib utilisé seul ou en association à des anticorps monoclonaux anti-CD20. Les effets indésirables sont présentés par classe de systèmes d'organes et par fréquence. Les fréquences sont défini es comme suit : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100, < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100), rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000), très rare

(< 1/10 000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Tableau 2 : Effets indésirables rapportés au cours des études cliniques menées chez des patients atteints d'hémopathies malignes traités par l'idelalisib

Effet indésirable Tous grades confondus Grade ≥ 3

Infections et infestations

Infections

Très fréquent

Très fréquent

Affections hématologiques et du système lymphatique

Neutropénie

Très fréquent

Très fréquent

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Pneumopathie

Fréquent

Fréquent

Affections gastro-intestinales

Diarrhée/colite

Très fréquent

Très fréquent

Affections hépatobiliaires

Transaminases élevées

Très fréquent

Très fréquent

Affections de la peau et du tissus sous-cutané

Rash*

Très fréquent

Fréquent

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fièvre

Très fréquent

Fréquent

Investigations

Triglycérides élevés

Très fréquent

Fréquent

* Inclut les termes préférentiels suivants : d ermatite extonatnce, éruption d' origine médicamenteuse, rash, rash érythémateux, rash généralisé, rash maculaire, rash maculopapulaire, rash papulaire, rash prurigineux, rash morbilliforme et rash exfoliatif.

Description de certains effets indésirables particuliers

Rash

Les cas de rash ont été généralement d'intensité légère à modérée et ont entraîné l'interruption du traitement chez environ 2 % des patients. Au cours de l'étude 312-0116, des cas de rash (décrits sous les termes de dermatite exfoliatrice, rash, rash maculaire, rash maculopapulaire et rash prurigineux) se sont produits chez 13,6 % des sujets ayant reçu l'idelalisib + le rituximab et chez 5,6 % de ceux ayant reçu le placebo + le rituximab. Parmi ces sujets, le rash a été de grade 3 chez 2,7 % de ceux ayant reçu l'idelalisib + le rituximab et chez aucun sujet ayant reçu le placebo + le rituximab ; aucun sujet n'a présenté un événement indésirable de grade 4. Le rash s'est généralement résorbé avec un traitement (p. ex., stéroïdes topiques et/ou oraux, diphenhydramine) et après l'arrêt du traitement à l'étude dans les cas sévères (voir rubrique Données de sécurité précliniques, Phototoxicité).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voir Annexe V.



publicité