publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Quels sont les 8 médicaments sans doute bientôt retirés des pharmacies ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. janvier 2015)

Un communiqué de l'Agence du médicament, indique qu'une procédure a été lancée, visant à retirer du marché huit médicaments, le 5 février prochain. Cette procédure fait suite au retrait de la vente de 25 médicaments génériques, en décembre dernier.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm), annonce que suite à la "recommandation de l'Agence européenne des médicaments, la France lance une procédure de suspension des autorisations de mise sur la marché de 8 nouveaux médicaments". Ces produits pharmaceutiques sont principalement prescrits en cas de maladie de Parkinson, de syndrome des jambes sans repos, d'infection virale, et d'ostéoporose.

Voici la liste de ces 8 médicaments :

Ropirinole Accord 0,25 mg, comprimé pelliculé
Ropirinole Accord 0,5 mg, comprimé pelliculé
Ropirinole Accord 1 mg, comprimé pelliculé
Ropirinole Accord 2 mg, comprimé pelliculé
Ropirinole Accord 5 mg, comprimé pelliculé
Aciclovir Ranbaxy 200 mg, comprimé
Aciclovir Almus 200 mg, comprimé
Acide alendronique Ranbaxy 70 mg, comprimé

Cette disposition fait suite à l'inspection effectuée il y a quelques mois, par l'Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé à la société GVK Bio, située en Inde, qui fabrique des médicaments. Pour des raisons de non respect de certaines règles permettant d'évaluer la bioéquivalence des produits pharmaceutiques, l'Ansm avait décidé - par mesure de précaution - de suspendre la commercialisation de 25 médicaments génériques. Alerté par la France, le Comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne du médicament (AME) a élargi son analyse, et recommande la suspension de la vente de ces 8 autres médicaments, la société GVK Bio n'ayant pas, là encore, respecté certaines règles pour analyser correctement la bioéquivalence de ces médicaments.

Mais l'Agence du médicament française (Ansm) se veut rassurante : d'ici le 5 février prochain, date prévisionnelle du rappel des lots des médicaments cités, "il n'y a pas d'opposition à la dispensation par les pharmaciens et à l'utilisation par les patients des 8 spécialités concernées". Et de rajouter : "l'invalidation des études de GVK Bio ne signifie pas que les médicaments concernés présentent un risque pour la santé humaine. Ces suspensions sont donc prises à titre de précaution".

Sources et notes : Communiqué du 23/01 de l'Agence du médicament.


publicité