publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Antibiotiques vendus à l’unité

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

L’Assemblée Nationale a donné, vendredi 25 octobre, son accord à la vente expérimentale de certains types d’antibiotiques à l’unité, pour éviter le gaspillage et favoriser la lutte à l’automédication dangereuse.

Un médicament sur deux n'est pas consommé
Comme le souhaitait en septembre dernier la ministre de la Santé Marisol Touraine, la vente de médicaments à l’unité en France pourrait résoudre le problème du gaspillage de médicaments, et aider à diminuer le déficit de la Sécurité Sociale.

Cette mesure est déjà en vigueur dans d’autres pays comme le Canada, la Grande-Bretagne ou les États-Unis.

Trois ans d’expérimentation
La vente de ces antibiotiques à l’unité se déroulera de façon expérimentale dans des pharmacies volontaires, selon les dispositions fixées par le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité sociale) 2014.

Si dans le projet de loi initial, l’expérimentation était censée durer quatre ans, l’Assemblée nationale en a réduit la durée à trois ans. Le résultat de cette expérimentation permettra de décider d'une éventuelle extension de la période de vente.

Et les notices ?

L’absence de notices, pourrait cependant augmenter la confusion sur ces antibiotiques : elles sont normalement présentes dans les boites de médicaments, qui indiquent également la date de péremption.

 

A lire aussi :
> Vidéo : les bronchodilatateurs
> Les nouveaux traitements du cancer du sein
> Les médicaments génériques sont-ils
sûrs ?


publicité