publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Chimiothérapie : limiter les effets secondaires : Contre les saignements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. août 2015)

Les saignements

La chimiothérapie a souvent des effets sur le sang et la moelle osseuse (où sont fabriquées les cellules sanguines), et peut notamment entraîner une baisse du nombre de plaquettes. Ces dernières participent au phénomène de coagulation dans le sang, une diminution des plaquettes augmentant ainsi le risque d’hématomes et de saignements.

Dans de rares cas de baisse importante du nombre des plaquettes, on pourra être amené à effectuer une transfusion de plaquettes.

L'hémorragie

Dans des cas rares, une hémorragie peut survenir, par exemple chez les malades atteints d’une tumeur digestive ou suite à des troubles autres que le cancer (comme un ulcère). Le problème étant que certaines hémorragies sont visibles par le patient, d’autres non. Une prise de sang permet alors d’identifier la survenue d’une éventuelle hémorragie.

Quand une hémorragie se produit, elle peut être endiguée par une transfusion de plaquettes, et parfois par des soins locaux pour « stopper » le saignement.

Nos conseils :

  • Limitez les occasions de saigner : mieux vaut éviter quelques temps les sports extrêmes, les travaux de bricolage...
  • En cas de saignement assez important dû à une plaie, il est recommandé de l’indiquer au médecin qui pourra pratiquer une prise de sang pour évaluer le taux de plaquettes.
  • En cas ce crachat contenant du sang, ou de présence de sang dans les selles ou dans les urines, prévenez votre médecin.


publicité