publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Chimiothérapie : limiter les effets secondaires : Contre les infections

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. août 2015)

Le cancer affaiblit les défenses immunitaires, augmentant ainsi le risque d’infection. Ce risque peut être accentué par un épisode de diarrhée ou d’aplasie (baisse de globules blancs).

Mais les traitements interviennent également dans l’augmentation du risque infectieux.

En effet, les cellules normales de la moelle osseuse, qui fabriquent les cellules du sang, peuvent être altérées par la chimiothérapie. Résultat : en attendant qu’elles soient normalement remplacées par d’autres, il y a moins de cellules qui permettent de lutter contre les infections (globules blancs). Notre corps a donc tendance à se défendre moins bien contre les bactéries et les virus, et peut être infecté.

Pour éviter que cette période, où le taux de globules blancs est très bas, soit trop longue, on pourra les stimuler grâce à un médicament spécifique appelé " facteur de croissance ". Il sera administré sous forme d’injection sous cutanée après la chimiothérapie. Ce traitement peut provoquer quelques douleurs dans les os.

Nos conseils :

  • N’hésitez pas à prendre régulièrement votre température, car l’infection s’annonce par la fièvre !
  • En cas de fièvre (température au-dessus de trente-huit degrés C), de frissons, de diarrhées ou de vomissements importants, prévenez rapidement votre médecin qui prescrira une prise de sang. Si le taux de globules blancs est vraiment trop bas, une hospitalisation sera peut-être nécessaire pour bénéficier d’antibiotiques sous perfusion
  • Pour vous protéger, il est préférable d’éviter d’embrasser des personnes atteintes de maladies contagieuses, comme la grippe ou la rubéole. En revanche, sauf en cas de contre-indication ou de greffe de moelle, il n’est pas nécessaire d’éviter le contact avec d’autres personnes.
  • Evitez tout de même certains lieux publics surpeuplés (cinéma, métro, supermarché...) durant votre chimiothérapie, surtout entre le 7ème et le 15ème jour de traitement. Lorsque les globules blancs sont au plus bas, mieux vaut éviter de fréquenter ces endroits pour limiter les risques de contamination microbienne.


publicité