publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Médicaments : alors utiles ou dangereux ?

Publié par : Elide Achille

© Jupiterimages/iStockphoto

C’est le livre dont on parle ! Mais aussi le livre qui interroge, divise... En effet, « 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux » des Pr Philippe Even et Bernard Debré, soulève de nombreuses questions.

Le succès de ce livre montre à quel point les Français ont besoin d’informations concernant leurs traitements médicamenteux. Ils sont souvent à la recherche d’informations complémentaires de celles données par les médecins généralistes, et veulent être des acteurs à part entière des décisions thérapeutiques qui concernent leur santé et celle de leurs proches. Pour cela, ils ont besoin d’informations.

Mais à l’inverse, la polémique autour de ce livre montre aussi leur inquiétude, leur suspicion, leurs interrogations concernant les bons choix thérapeutiques, d’où une recherche frénétique d’informations originales.

Ne pas se traiter serait-il moins dangereux que d’avaler des comprimés ? Après l'affaire du Mediator, puis ce livre, peut-on encore se fier à nos médicaments ? Et quelle valeur accorder à ce guide (que l'on dit truffé d'erreurs) ?

Pour y voir plus clair, pour avoir des réponses, nous avons interviewé le professeur Jean-François Bergmann, chef du service de médecine interne à l’hôpital Lariboisière (Paris), professeur de thérapeutique, et vice-président de la commission AMM à l’Agence du médicament*.

Propos recueillis par le Dr Nicolas Evrard.
Consultant expert : Pr Jean-François Bergmann, Chef du Service de Médecine interne, Hôpital Lariboisière (Paris), Professeur de thérapeutique, Université Paris-Diderot
, Vice-Président de la Commission d'AMM.
Octobre 2012.

*Agence Nationale de sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM). Commission d'Autorisation de Mise sur le Marché.

Utiles, inutiles ou dangereux ? Des médicaments remis en cause... - Les médicaments sont

Utiles, inutiles ou dangereux ? Des médicaments remis en cause... - Les médicaments sont


publicité