publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Prendre un médicament contre le cholestérol : les effets secondaires des médicaments

Publié par : Elide Achille (26. janvier 2016)

Comme tous les médicaments, ceux qui agissent contre un excès de cholestérol dans le sang peuvent être responsables d'effets secondaires indésirables. On a beaucoup parlé des effets des statines.

A lire les notices de ces médicaments (comme de la simvastatine), il est clair que les effets secondaires indésirables énumérés sont nombreux. Certains sont très rares : moins de 1/10 000 cas, comme des insomnies, une insuffisance hépatique... D'autres sont rares (entre 1/10 000 et 1/1 000) : maux de tête, anémie, vertiges, démangeaisons, perte de cheveux, troubles digetsifs divers...

Les effets secondaires indésirables graves de ces médicaments sont inférieurs à 1%. Ils sont caracrtérisés par une rhabdomyolose, des myalgies (douleurs muculaires), une élévation anormale des enzymes du foie, les transaminaes (ALAT et ASAT). La survenue de ces effets secondaires est en partie liée à la dose du médicament absorbé.

Ce sont surtout ces problèmes musculaires (crampes musculaires, rhabdomyolyse, myalgies...) qui ont fait parler d'eux. Pour les statines, ces atteintes musculaires sont en général liées à la dose du médicament absorbé. Pour certains patients (plus de 65 ans, femmes...), le médecin peut doser le taux de CPK (créatine phosphokinase) avant de donner le médicament, et après. Et si ce taux augmente de façon exagérée après l'absoption du médicament, celui-ci devra être stoppé.

D'après un communiqué de 2015 de l'agence du médicament (Ansm), celle-ci indique que parmi les effets indésirables identifiés, certains - très rares - correspondent à des myopathies nécrosantes à médiations auto-immunes. Ces maladies seraient liées à la prise de certaines statines. Cela nécessite l'arrêt du traitement bien sûr, et de prendre des médicaments immunosuppresseurs.

Une autre précaution est relative au fonctionnement du foie. Et des dosages des enzymes du foie (transaminases) peuvent être effectués avant même de prendre des statines, mais aussi après avoir commencé le traitement, ou après que la posologie ait été augmentée (contrôle sanguin 3 mois après). En cas d'élévation exagérée des enzymes hépatiques, un arrêt du traitement peut s'imposer.

A noter que de récentes études sur les statines, ont mis en évidence un risque plus accru de développer un diabète avec ces médicaments. Ce risque serait lié à la dose de statine prise. Dans un rapport rédigé en 2015, la Haute Autorité de Santé écrit : "l'effet diabétigène dose-dépendant aurait été sous-estimé jusqu'à présent car insuffisamment recherché dans les études".

A noter ques statines n'augmentent pas le risque de survenue de cancer (en tout cas cela n'a pas été retrouvé dans les très nombreuses études portant sur cette classe de médicaments).

Les statines sont contre-indiquées en cas de grossesse et d'allaitement. Aussi contre-indiquées en cas de problème touchant le foie, avec en particulier une augmentation dans le sang des enzymes hépatiques (transaminases). Les statines ne peuvent pas être prises avec certains autres médicaments (comme des anti-VIH, l'itraconazole, un antibiotique (érythromycine), le néfazodone...).

A lire aussi :
> Le cholestérol
> Trop de cholestérol, quel régime ?
> Quel régime en cas de diabète ?


publicité