publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Trop de cholestérol : quand prendre un médicament ?

Publié par : Elide Achille (26. janvier 2016)

© Jupiterimages/iStockphoto

Trop de cholestérol... Même si l'on ne se plaint d'aucun symptôme, le médecin insiste pour que l'on corrige son alimentation et que l'on prenne éventuellement un médicament.

Quand prendre des médicaments et pourquoi ? Et lequel ?

Une classe de médicaments - les statines - n'a pas bonne réputation, est-ce justifié ? Quels sont les effets secondaires de ces médicaments contre le cholestérol ? Puisqu'il existe différentes statines, lesquels aurions-nous peut-être intérêt à prendre ? Enfin, devra-t-on prendre ces traitements à vie ?

C'est à toutes ces questions que nous répondons dans ce dossier.

C'est quoi au juste le cholestérol ?

Le cholestérol a une très mauvaise réputation. Pourtant ce lipide est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. Composé d’acides gras, il intervient dans la synthèse des hormones, dans les membranes cellulaires, dans le fonctionnement du système nerveux.

Bref, il n’y a pas de vie possible sans cholestérol. Comme tous les éléments régulateurs du corps, le cholestérol est métabolisé, avec un cycle de synthèse et de transformation. Fabriqué dans le foie, le cholestérol est ensuite transporté aux cellules du corps pour être utilisé. De son côté, le cholestérol circulant dans le sang est ramené au foie où il est à son tour retransformé avant de retourner dans la circulation sanguine. A noter aussi qu'une partie du cholestérol est apportée par l'alimentation.

La concentration du cholestérol dans le sang est régulée et ne doit pas dépasser une certaine quantité. Cette dernière se mesure par des sortes de « transporteurs » qui font le chemin : 1°) du foie vers le sang et 2°) du sang vers le foie. On connaît ces transporteurs respectivement sous les noms de LDL et HDL.

La différence entre le bon et le mauvais cholestérol

Les LDL sont les Low Density Lipoprotein ; et les HDL : High Density Lipoprotein.

> Les LDL saisissent le cholestérol dans le foie pour l’emporter à travers la circulation sanguine vers les cellules cibles pour son utilisation. Plus il y aura de LDL, plus il y a de cholestérol en circulation. C’est cette augmentation qui peut à terme, et si d’autres facteurs de risque s’y associent, provoquer une agglutination et créer des plaques d’athérome bouchant les vaisseaux. C'est pour cela que l'on parle de « mauvais cholestérol ».

> Les HDL, quant à eux, ont pour vocation de transporter le cholestérol depuis la circulation sanguine au foie où il sera éliminé. Plus leur quantité est élevée, mieux c’est puisqu’elles « dégraissent » le sang en le débarrassant de ce cholestérol. C'est pour cela que l'on parle de « bon cholestérol ».

C'est principalement en cas d'élévation anormale du LDL-cholestérol, plus ou moins associée à d'autres facteurs de risque cardio-vasculaires, que des médicaments sont indiqués.


publicité