publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Médicaments contre l'incontinence urinaire : Les myorelaxants

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Ce type de médicament myorelaxant contre l'incontinence urinaire agit directement sur le muscle de la vessie grâce à son effet antispasmodique en favorisant sa relaxation. Néanmoins, les myorelaxants sont moins efficaces que les anticholinergiques et sont donc moins prescrits.

Les psychotropes


Utilisés principalement en psychiatrie, les psychotropes peuvent avoir une indication dans le traitement de l'incontinence urinaire.

Les antidépresseurs tricycliques


Cette classe de médicaments de la famille des antidépresseurs est prescrite depuis de nombreuses années. Ces médicaments disposent de propriétés anticholinergiques et sont donc parfois utilisés à petite dose dans le traitement de l'incontinence urinaire par impériosité.

Les anxiolytiques


Les anxiolytiques sont parfois utilisés dans le traitement de l'incontinence urinaire du fait de leurs propriétés myorelaxantes. Ils permettent de diminuer le stress chez les patients souffrant d'incontinence urinaire.

Le traitement hormonal substitutif chez la femme ménopausée


La ménopause est un facteur favorisant de l'incontinence urinaire et notamment de l'incontinence urinaire d'effort. En effet, la baisse des hormones altère la tonicité des muscles du périnée entraînant un affaiblissement du plancher pelvien et des sphincters, ce qui engendre un risque d'incontinence.

Le traitement hormonal substitutif (ou traitement hormonal de la ménopause) associe oestrogène et progestérone permettant d'améliorer la tonicité musculaire du plancher pelvien et de renforcer le sphincter urétral. Ce traitement est d'abord indiqué en cas de bouffées de chaleur ou d' ostéoporose. Il peut aussi prévenir ou améliorer une incontinence urinaire chez la femme ménopausée. La femme doit être régulièrement suivi.

Incontinence urinaire : plus d'informations chez Sphère-Santé


publicité