publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Quelles économies réalisées grâce aux génériques ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Un médicament générique est une copie d’un médicament original, contenant le même principe actif que l’original et à la même quantité. Aujourd'hui, les médicaments génériques remplacent de plus en plus les médicaments princeps pour se soigner.

Les médicaments génériques sont en moyenne moins chers que les médicaments d’origine (ou princeps). Même si la différence de prix est variable d’une molécule à l’autre, les génériques peuvent être 15% à 50% moins chers que les princeps, 30% en général.

Pourquoi sont-ils moins chers ?

N’ayant pas à supporter le poids financier de la recherche et du développement, le prix de vente des médicaments est inférieur à celui du médicament de référence.

En effet, le médicament d’origine est protégé par un brevet pour une durée de 20 ans. Après cela, il tombe dans le domaine public et d’autres laboratoires peuvent alors l’exploiter. Les laboratoires qui fabriquent le générique n’ont donc pas de frais de recherche, ni de frais d’essais cliniques. Cette recherche et ce développement n’interviennent pas dans le prix de vente. Seuls les coûts de fabrication et de commercialisation sont inclus dans le prix.

Même si les génériques sont moins chers, ils ne sont pas de moins bonne qualité et ils restent soumis à de nombreux contrôles (avant la mise sur le marché des médicaments, lors de leur fabrication et en aval pour prendre en compte les éventuels effets indésirables).

Réduire les coûts

Le principal objectif est clair : pouvoir faire des économies qui intéressent les consommateurs et bien évidemment l'Etat. Tous les pays ont désormais adopté les médicaments génériques... en France, ils sont moins utilisés que dans certains autres pays européens.

Près de 2 milliards d’euros d’économies ont été ainsi effectués en 2011, grâce au médicament générique. Ces économies réalisées par l’ Assurance Maladie permettent de rembourser de nouveaux traitements plus coûteux et de participer à des politiques de prévention santé.

 

Auteur : Laëtitia Demma.
Consultant expert : Martial Fraysse, pharmacien.
Août 2013.


publicité