publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Des progrès contre le sida grâce aux médicaments génériques : les médicaments génériques ARVs

Publié par : Elide Achille

Interview du Dr Nathalie Cugnardey, directrice médicale Europe des laboratoires Mylan. Elle explique l'importance de l'arrivée des médicaments génériques.

En quoi les médicaments génériques constituent-ils un moyen important de lutte contre le sida dans le monde ?

Dr Nathalie Cugnardey : L’arrivée des médicaments génériques ARVs (AntiRétroViraux) dans les pays en développement a entraîné une chute des prix et a donc permis l’accès de nombreux patients aux thérapeutiques efficaces. Le coût des traitements antirétroviraux a été réduit d’environ 70% entre 2007 et ce jour (les traitements de 1ère intention sont passés de 500$/ an/personne à 140$ et les traitements de 2° intention de 1 000$ à 306$).

Et les résultats sont très encourageants. Dans son dernier rapport l’ONUSIDA montre une réduction de 33% des nouvelles infections chez les adultes et les enfants en 2012 et une réduction de 52% des nouvelles infections chez les enfants depuis 2001. Les décès liés au sida ont également chuté de 30% depuis leur pic de 2005, avec la diffusion de l'accès aux traitements. Fin 2012, quelque 9,2 millions de personnes dans les pays à faibles ressources y ont eu accès, soit un accroissement de 20% en un an.

Les génériques contre le VIH regroupent-ils plusieurs molécules contre la VIH, comme les médicaments princeps ?

Dr N. C. : Il faut différencier les pays en développement et les pays dits développés, car le système des brevets qui protègent les médicaments est différent.

Dans les pays en développement, de nombreux médicaments antirétroviaux sont disponibles sous forme générique. Notamment, il existe de nombreux médicaments associant plusieurs produits actifs dans un même comprimé.

Dans les zones dites «développées» telles que l’Europe ou les Etats-Unis, la mise à disposition des ARVs génériques n’est possible qu’après la fin de la période d’exclusivité du médicament princeps, quand son brevet est tombé dans le domaine public. A ce jour, les médicaments contenant 3 ARVs au sein d’un même comprimé restent protégés et donc n’ont pas encore de génériques disponibles.

Quels prochains génériques anti-VIH devraient être disponibles ? Et quand ? Et que peut-on en attendre ?

Dr N. C. : A ce jour, 4 ARVs (AntiRétroViraux) sont disponibles en France sous forme générique : lamivudine 150 et 300mg (Epivir), lamivudine 150mg/zidovudine 300mg (Combivir), nevirapine 200mg (Viramune) et efavirenz 600mg (Sustiva). Dans les prochaines années, d’autres ARVs seront bien sûr disponibles, dès lors que leur brevet tombe dans le domaine public.

La mise à disposition d’ARVs sous forme générique permet de prendre en charge les patients avec la même efficacité et sécurité d’utilisation, tout en permettant des économies qui pourront contribuer à la prise en charge de nouveaux médicaments, dont le coût est souvent très élevé.

Le Dr Nathalie Cugnardey.

Le Dr Nathalie Cugnardey.


publicité