publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ces médicaments qui font maigrir : Les conseils du spécialiste

Publié par : Clémentine Fitaire (17. juin 2009)

Entretien* avec le Professeur Michel Krempf, médecin nutritionniste endocrinologue, CHU de Nantes.

Pour perdre du poids, on trouve sur le marché des compléments alimentaires et des médicaments, quelles sont les différences majeures entre les deux?

Tout d’abord, un médicament a subi une batterie d’essais avant d’être mis sur le marché, et est disponible sur ordonnance médicale (excepté le cas d’Alli®). De plus, les médicaments sont des molécules de synthèse, et des études approfondies et contrôlées sont faites pour prouver leur efficacité, afin d'obtenir l’AMM (autorisation de mise sur le marché).

Les compléments alimentaires sont en vente libre, souvent composés de substances naturelles, et soumis à des réglementations et des études d’efficacité moins strictes.

Existera-t-il un jour des médicaments sur ordonnance destinés aux femmes en léger surpoids qui désireront perdre un ou deux kilos rapidement ?

Non, je ne pense pas. Pour la simple et bonne raison que les médicaments sont indiqués dans le cas d'une personne à risque, c'est-à-dire dont le surpoids entraîne ou peut potentiellement entraîner des complications dans l’organisme ( diabète, cholestérol, problèmes cardio-vasculaires...).
Une personne dont la corpulence n’entraîne pas d’effets néfastes ou dangereux n’a donc pas besoin d’avoir recours à ces médicaments. Il lui suffira de penser à rééquilibrer son alimentation, revoir sa fréquence d’activité physique, et si nécessaire avoir recours à un diététicien pour des conseils simples.

Des personnes obèses peuvent-elles perdre efficacement du poids sans passer par un traitement médical d'aucune sorte ?

Tout dépend du degré d’ obésité. Dans tous les cas, le médecin ou le pharmacien (pour Alli®) possèdent un rôle clé dans le conseil au patient. Le médicament n’est pas une potion magique, mais il participe à l’évolution comportementale.
En effet, les molécules utilisées dans ces médicaments (orlistat et sibutramine) demandent une certaine rigueur diététique à respecter.

Et les jeunes enfants en surpoids ? Existera-t-il un jour un médicament adapté à leur âge ?

Les médicaments actuels ne sont pas indiqués chez les jeunes enfants souffrant d’obésité. La meilleure des solutions reste donc de commencer, dès le plus jeune âge, à sensibiliser ses enfants à l’alimentation, à leur faire adopter une hygiène de vie saine, et les inciter au maximum à pratiquer une activité physique régulière.
Il est également conseillé d’avoir recours le plus tôt possible, dès les premiers signes d’obésité, à un pédiatre ou un nutritionniste.

Interview de 2009.

© DR

© DR


publicité