publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pourquoi se faire vacciner ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

De nos jours, de nombreuses informations non vérifiées se propagent rapidement sur la toile et dans la presse, et suscitent des rumeurs sur la dangerosité des vaccins.

Un vaccin est un médicament assez difficile à développer et passe par de nombreuses étapes avant d'être mis sur le marché. Son développement dure généralement entre 10 et 20 ans et sa tolérance est évaluée avant sa commercialisation bien sûr, mais après également.
Alors quels sont vraiment les bénéfices des vaccins et sont-ils sûrs ?

Le bénéfice des vaccins

La vaccination permet de protéger les individus et également la population. Elle a notamment permis de faire disparaître la variole, seule maladie infectieuse humaine aujourd'hui éradiquée.
A terme, la poliomyélite pourrait également être éradiquée... mais si seuls deux pays étaient touchés en 2003 par cette maladie, ils étaient 30 en 2010 en raison d'un recul des vaccinations.

La vaccination permet de prévenir des maladies infectieuses très graves et parfois peu connues comme celles provoquées par le méningocoque C, mais aussi le tétanos, la rubéole, la diphtérie ou encore l'hépatite B.

Pourquoi se faire vacciner ?

  • La vaccination sauve des vies. On estime que 3 millions de vies sont sauvées chaque année grâce à la vaccination contre 6 maladies courantes de l'enfance : la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la rougeole, la tuberculose et la poliomyélite.
  • La vaccination permet de prévenir 26 maladies infectieuses qui tuent encore 13 millions de personnes chaque année dans le monde.
  • La vaccination est un acte solidaire. Ne pas se faire vacciner participe à la recrudescence ou à la résurgence de maladies infectieuses. Par exemple, la tuberculose se répand dans les populations défavorisées, et la rougeole est réapparue en France et en Europe car le taux de couverture vaccinale est passé en dessous du seuil requis de 95%.

Les vaccins sont-ils sûrs ?

Les vaccins sont extrêmement surveillés. La surveillance s'effectue tout au long de la chaîne de mise à disposition des vaccins et après la mise sur le marché. L'autorisation de mise sur le marché (AMM) d'un vaccin n'est délivrée qu'après une évaluation de la qualité, de l'efficacité et de l'innocuité du vaccin et lorsque le rapport bénéfice-risque est bien sûr favorable !

70% du temps de production d'un vaccin est consacré au contrôle qualité. Avant la commercialisation de chaque lot de vaccins, de nombreux contrôles sont à nouveau effectués : nom et provenance, activité in vivo et in vitro, stabilité, sécurité microbiologique, physico-chimie, caractérisation du produit, toxicité spécifique, etc.

Source : Conférence de presse de Leem, 11/09/2013.

A voir : Comment agit un vaccin ? 

Aujourd'hui, il est possible d'avoir des vaccins contre la rougeole, la rubéole, la coqueluche, l' hépatite B, la grippe, etc. Mais comment agit un vaccin ? Et comment protège-t-il contre les maladies infectieuses, et même certains cancers ?

A lire aussi :
> Grippe A : se faire vacciner ou pas ?
> La vaccination de bébé
> La vaccination de l'enfant

Auteur : Laëtitia Demma


publicité