publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les biologistes alertent sur les nouveaux anticoagulants

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Le Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM) tire la sonnette d'alarme contre les nou­veaux anti­coa­gu­lants oraux (NACOs).

Dans une lettre adressée à la ministre de la santé Marisol Touraine, ils mettent en garde contre la prescription de trois traitemens mis en place sur le marché européen il y a 5 ans : Eliquis®, Pradaxa® et Xarelot®.

Les NACOs
Ces anticoagulants, commercialisés en France depuis 2012, sont administrés contre les infarctus, les phlébites, les embolies et les AVC.
Selon le SJBM, ils présenteraient des "facteurs de risques hémorragiques".

Aucun antidote

Il existe une ancienne gamme de traitements anticoagulants, les AVKs, qui peuvent également provoquer des hémorragies internes et néces­sitent pour cela d'un suivi régulier. Or, un antidote peut être donné aux patients soumis à ces traitements en cas d'aggravation.

Ce qui n'est pas le cas des NACOs : ils entraîneraient les mêmes effets secon­daires que les AVKs, mais il n'existe pas d'antidote per­met­tant d'en neu­tra­li­ser l'effet en cas d'hémorragie.

Les recommandations de l'ANSM
Un courrier vient également d'être envoyé par l'Agence du médicament aux médecins, pour les mettre en garde contre les effets indésirables de ces traitements.

Les professionnels espèrent ne pas retomber dans une affaire similaire au Médiator.

Sources et notes :
-
SJBM sur les NACOs
- ANSM

A lire également:
> Anticoagulants: tout ce qu'il faut savoir
> Quand le coeur ne bat pas régulièrement
> Médicaments: Alors utiles ou dangereux?


publicité