publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La rééducation périnéale après l'accouchement : les techniques utilisées

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. avril 2016)

Il existe 3 techniques différentes de rééducation périnéale.

La rééducation périnéale dite manuelle

Un travail manuel intra-vaginal peut être indiqué pour renforcer certains muscles spécifiques. Il s'agit d'une méthode d’autorééducation. Elle est souvent utilisée lors des 2 premières séances pour vous permettre de mieux localiser la zone sur laquelle doit porter votre effort et tonifier votre périnée.

Le praticien procède d'abord à un toucher vaginal puis vous demandera de contracter vos muscles, en réponse aux pressions qu’il exerce. C’est un exercice que vous pouvez ensuite facilement répéter chez vous.

L'électrostimulation

C’est une technique de stimulation électrique fonctionnelle, ou électrostimulation endovaginale. Elle permet tantôt de stimuler les muscles périnéaux dans les incontinences d'effort et tantôt d'inhiber les contractions excessives de la vessie dans le cadre d'incontinence par hyperactivité vésicale.

L'électrostimulation est mise en place progressivement et contribue à la prise de conscience de la contraction du périnée. En pratique, il s'agit d'introduire une sonde dans votre vagin qui va envoyer un faible courant pour provoquer les contractions. Une manière ainsi d'optimiser le travail !

Avec cette méthode, la patiente "subit", ressent, mais ne contrôle rien. Rassurez-vous : le faible voltage des courants empêchent tout risque de brûlure, mais vous pourriez ressentir des petits picotements désagréables qui ne doivent en aucun cas être douloureux. Le programme se déroule sur 15 minutes. Si la stimulation dure 4 secondes, le temps de repos, lui, sera de 8 secondes.

Le biofeedback

Cette méthode va de paire avec l’électrostimulation. La sonde, toujours placée dans le vagin, va exercer une stimulation musculaire par un courant de basse fréquence. En retour, vous devrez exercer vous-même de façon volontaire une contraction du périnée.

Cette contraction provoquera sur la machine, reliée à la sonde, un effet visuel ou auditif (selon les appareils) et vous indiquera l’intensité de votre contraction. Ainsi si vous avez l’impression de serrer votre périnée au maximum alors que l’écran n’affiche qu’une petite contraction, c’est que vous ne faites pas fonctionner le bon muscle !

La technique du "biofeedback" musculaire est indiquée pour une meilleure appréhension de la patiente dans l'utilisation de ses muscles. Elle permet d'apprendre à mieux contrôler sa musculature du périnée.

D'autres techniques 

Une autre technique pour tonifier les muscles du périnée est l'utilisation de « cônes ». Ce concept date depuis plus de 20 ans. Il s'agit d'une méthode permettant de renforcer les muscles du plancher pelvien. 

Il convient également de mentionnet les techniques dites "comportementales", comme le calendrier mictionnel ou la relaxation.

 

A voir aussi cette vidéo : La rééducation du périnée est-elle obligatoire après un accouchement ?

Interview du Pr Bernard Hédon, Président du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français, qui explique quand il est vraiment nécessaire de faire une rééducation périnéale après l'accouchement.


publicité