publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ronfler augmente le risque de césarienne ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. novembre 2013)

Les femmes enceintes qui ronflent auraient plus de possibilités de donner naissance à des petits bébés ou d'accoucher par césarienne.

Selon une étude menée par l'Université de Michigan et publiée sur la revue scientifique Sleep, il y aurait un lien entre la santé du bébé et les ronflements de la mère pendant la gestation. Quels risques pour le futur bébé ?

L'étude a été menée sur 1673 femmes américaines, qui ont été interrogées pendant les trois derniers mois de leur grossesse. 35% d'entre elles ont déclaré ronfler habituellement, et 26% de le faire depuis le début de leur grossesse. Les chercheurs ont ensuite mis en comparaison les données concernant le ronflement des mères avec les dossiers médicaux des nouveaux nés.

Et voilà le résultat de l'étude : les femmes qui ronflent plus de trois nuits par semaine pendant leur grossesse présentent un risque plus élevé de 65% d'accoucher un bébé plus petit que la normale. Elles présentent aussi de fortes chances d'accoucher par césarienne.


Repérer les troubles du sommeil chez la femme enceinte

Les chercheurs n'ont pas encore identifié l'origine du lien entre ronflement de la mère et santé du bébé. Ils suggèrent qu'il pourrait s'agir d'un effet inflammatoire provoqué par le ronflement sur le placenta. Cette hypothèse sera l'objet d'études supplémentaires.

Les résultats de cette étude mettent cependant en évidence l'importance de repérer d'éventuels troubles du sommeil chez la femme enceinte : le ronflement persistant pourrait en effet être dû à des troubles respiratoires plus graves, comme l'apnée du sommeil.

Source (en anglais) : www.journalsleep.org

A lire aussi :
> L'apnée du sommeil
>
En finir avec les insomnies
> Le ronflement et ses solutions


publicité