publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le fer : Un manque… ou un excès de fer

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Un manque de fer se traduit par de la fatigue, une pâleur, la répétition d'infections... En fait, cette carence en fer provoque une anémie (baisse de l'hémoglobine dans le sang). Les personnes les plus exposées sont :

• Les femmes (en cas de pertes de sang importantes lors des règles),
• Les femmes enceintes,
• Les enfants en pleine croissance,
• Les personnes souffrant d' insuffisance rénale,
• Les végétariens et végétaliens,
• Les sportifs.
Chez ces personnes, un apport complémentaire en fer peut être nécessaire.

Un excès de fer prolongé dans l'organisme généralement provoqué par une maladie héréditaire (hémochromatose), risque d'entraîner des douleurs articulaires, un diabète, des troubles cardiaques (cardiomyopathie), une cirrhose du foie, voire un cancer du foie.

Des patients souffrant d'affections particulières ou prenant des médicaments, devront faire attention en prenant des compléments en fer :
• Le fer peut diminuer l'absorption de certains médicaments, comme des antibiotiques (les cyclines).
• Les personnes consommant trop d'alcool ont tendance à souffrir d'un excès de fer.

Dosage du fer dans le sang

Pour connaître un éventuel manque ou excès de fer dans l'organisme, on réalise une prise de sang permettant d'analyser différents paramètres. On dose le taux d'hémoglobine, mais aussi le volume globulaire moyen, la teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine.

Le fer peut être dosé dans le sérum. Les valeurs normales du fer sérique se situent généralement de 8-30 µmole/l (0,46-1,65 mg/l). Il peut exister de très légères variations selon le laboratoire d'analyses. La transferrine (une protéine qui transporte le fer) est aussi analysée.

Pour en savoir plus, lisez aussi notre dossier sur le manque de fer !

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité