publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'iode : Le manque d’iode

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. décembre 2014)

Aujourd'hui, les apports en iode sont globalement suffisants (grâce en particulier à l'ajout d'iode dans le sel). A l'âge adulte, certaines personnes auraient toutefois tendance à en manquer, surtout les femmes et plus précisément durant la grossesse. Les personnes vivant dans des régions continentales et dans le pourtour méditerranéen, seraient plus exposées au manque d'iode.

Les personnes ne mangeant que des fruits et légumes (végétaliens) ont aussi tendance à présenter un manque d'iode. D'autant plus que les légumes de la famille des choux ont tendance à diminuer son absorption par l'intestin. Les personnes qui suivent un régime pauvre en sel, risquent aussi de manquer d'iode. Les femmes enceintes doivent avoir un apport suffisant en iode... sans toutefois en prendre trop.

A noter que certaines personnes sont très sensibles à l'iode pouvant alors souffrir d'urticaire, d'oedèmes... Une intoxication sur le long terme peut se manifester par des maux de tête, une irritation des yeux et de la gorge, etc.

Où trouve-t-on l'iode ?


Bien entendu, les produits de la mer sont naturellement riches en iode, mais ce ne sont pas les seuls. On trouve de l'iode dans :
• Les algues, les poissons, les fruits de mer,
• Le sel de table iodé,
• Le soja, l'ail, les haricots verts,
• La viande, les oeufs, les produits laitiers des animaux nourris avec des aliments enrichis en iode.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité