publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Un manque de fer

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Le manque de fer a des conséquences plus ou moins graves pour l'organisme... en fonction justement de l'importance de ce manque de fer.

Le fer est en effet un élément nutritif vital, nécessaire - entre autres - pour que l'hémoglobine transporte l'oxygène vers toutes les cellules du corps.

La carence franche en fer est rare, mais on estime qu'environ 20% des femmes souffrent d'un déficit d'apport en fer (anémie ferriprive).

Nous vous proposons dans notre dossier un tour d'horizon autour du manque de fer avec un focus sur : 

- les symptômes du manque de fer 
- les éventuelles causes d'un manque de fer
- les aliments riches en fer pour prévenir une carence
- les personnes les plus à risque de manquer de fer.
- des conseils pratiques pour optimiser l'absorption du fer par l'organisme.

Les symptômes

Un manque de fer entraîne une fatigue, il peut affecter la mémoire et les capacités d'apprentissage. Les personnes atteintes d'anémie ont le teint pâle, le blanc de leur yeux n'est pas très rosé, elles sont souvent essoufflées à l'effort.

Ces personnes sont souvent sujettes aux infections, aux maux de têtes ou aux étourdissements. A noter que chez des enfants faisant des infections à répétition, la raison peut être un manque de fer.

Les autres manifestations d'un manque de fer sont des ongles cassants, ou une peau sèche.

Une prise de sang permet d'effectuer le diagnostic, de savoir si l'on souffre d'un manque de fer ou pas. On analyse le taux d'hémoglobine, mais aussi le nombre, le volume... des globules rouges (hématies). On dose le fer dans la sang, ou plus précisément le fer sérique.

 

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité