publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L’anorgasmie : Deux types d’anorgasmie

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. janvier 2013)

On peut classifier l'anorgasmie selon deux types. La première est l'anorgasmie « primaire ». C'est lorsque la femme n'a jamais connu d'orgasme de sa vie aussi bien par pénétration vaginale ou par masturbation.

La deuxième anorgasmie dite « secondaire » survient lorsque la femme a déjà atteint l'orgasme au cours de sa sexualité.

Lorsque la femme n'a aucun orgasme que ce se soit vaginal ou clitoridien, l'anorgasmie est totale. Il arrive que la femme arrive à ressentir l'orgasme uniquement par pénétration, ou par stimulation clitoridienne.

Les causes


On recense de nombreuses causes à l'anorgasmie. Celles-ci peuvent être d'ordre organique, comportementale ou psychologique.

Il arrive que l'éducation, dépourvue d'apprentissage érotique, joue un rôle en dévalorisant la sexualité. Le manque de confiance, mais aussi une image dévalorisée de soi et de son corps peut révéler une anorgasmie. Parmi les causes psychologiques encore : un événement traumatisant pendant l'enfance (abus sexuel, viol) peut engendrer une anorgasmie. Au final, la femme aura peur de s'abandonner au plaisir et de lâcher prise...

Les maladresses d'un partenaire comme des caresses maladroites, la brutalité, la violence, ou le manque de stimulation... sont aussi des facteurs pouvant être à l'origine d'une anorgasmie, et alors le manque de désir risque de s'installer.

Autres causes possibles : la routine d'une habitude sexuelle, le doute sur les sentiments à l'égard de son partenaire, et des rapports sexuels douloureux (liés à sécheresse vaginale, au vaginisme, à une dyspareunie...).


publicité