publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Baisse de libido : faut-il se forcer ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. septembre 2016)

L’appétit vient en mangeant dit-on... Faut-il pour autant se forcer à faire l’amour lorsque l’on en n’a pas envie ? C'est un point de vue qui se discute car chacun doit pouvoir rester libre de ses choix et de ses envies.

Le sexe fait partie du couple et s’il fallait attendre que chacun des partenaires soit d’humeur badine pour passer à l’acte, il y a fort à parier que l’on ne ferait pas souvent l’amour. Mais avoir des rapports sexuels avec sa moitié est aussi un moment d'intimité, d'échange et de partage, et si le cœur n’y est pas, mieux vaut peut-être s’abstenir plutôt que « subir », ou se forcer à faire des choses dont on n’a pas envie.

D’un autre côté, il arrive aussi parfois que l’on n’ait pas envie d’aller à un dîner, ou de sortir, et que l’on passe, au final, une très bonne soirée. Et à la réflexion, l’effort en valait la peine : il aurait été dommage de se priver d’un bon moment...

Il n’y a donc pas de réponse claire. Mais quelle que soit la raison qui vous pousse, malgré votre libido en berne, à répondre aux avances de l’autre (le désir de satisfaire son partenaire, le « calmer » pour être tranquille jusqu’à la prochaine fois...), l’essentiel à ce moment-là est d'être sincère, dans ses sentiments et dans son attitude. Comme souvent en amour, la clé est ici de trouver un équilibre qui respecte les envies et les désirs de chacun, sans créer de tensions.

Trouver le bon rythme

Quand on traverse une période « sans », on a tendance à fermer ses oreilles aux attentes de l’autre, car elles ne correspondent pas à nos envies du moment. C’est une réaction naturelle, mais attention quand même à ne pas devenir complètement « sourde » à ses désirs.

Trouver le bon rythme, c’est-à-dire un rythme qui satisfait les deux partenaires, sans créer de stress ni de tensions, mais où l'envie et le désir sont de nouveau au centre de la relation, fait aussi partie des défis de la vie à deux. Sans compter que le sexe n’est pas le seul ciment du couple : l’intimité, la complicité, le partage, on peut les trouver ailleurs que dans un lit.

Maintenir une atmosphère de séduction, se garder des moments d'intimité privilégiés, permet de continuer à construire son couple chaque jour, en douceur. Ce n’est pas parce que l’amour physique est momentanément relégué au second plan, qu’il ne faut pas entretenir la flamme. Vous n’avez pas la tête aux câlins ces temps-ci, d’accord, mais cela ne veut pas dire que vous êtes moins amoureuse, ni que le désir a disparu.

En amour - comme dans d’autres domaines - ce n’est, au final, peut-être pas la quantité qui compte, mais la qualité... Des rapports moins fréquents mais désirés par l’un autant que par l’autre, sont tout aussi épanouissants.

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ? Rendez-vous dans nos FORUMS Sexualité ou Libido et troubles sexuels ! Ou posez vos questions à un professionnel dans notre FORUM Un médecin vous répond !

A lire aussi nos dossiers :
> Sexualité : comment en parler à son conjoint ?
> Rebooster sa libido : 4 couples témoignent.


publicité