publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Troubles de l'érection : quelles sont les causes ? : Les autres causes organiques

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. octobre 2010)

Une histoire d'hormones ?

Les hormones, substances sécrétées par l'organisme et circulant dans le sang, agissent sur notre comportement : l’appétit, le stress, la fatigue, le bien-être mais aussi la sexualité. On ne peut donc nier l'influence des variations hormonales en cas de problème d'érection.
Avec l’âge (en général, après 45 ans), l’hormone secrétée par les testicules, la testostérone, chute progressivement. Cette hormone joue sur le désir sexuel, l’ éjaculation, mais également sur l’érection. Sa baisse peut donc provoquer des problèmes d'érection.

Que faire ?

Consultez votre médecin pour qu’il vous fasse un dosage hormonal, c’est-à-dire, une prise de sang. Ainsi, on pourra doser votre testostérone biodisponible, l’hormone mâle active.

Trois cas :

> Si le taux est inférieur à 0,8 ng/l : Par exemple, 0,3 ng/l correspond à un taux « effondré » (trop bas). En cas d’absence de contre-indication aux hormones, votre médecin pourra vous prescrire un traitement pour combler le déficit de testostérone.

> Si le taux se situe vers 1 ng/l, il est probable que les causes hormonales puissent participer à ce trouble. Si vous avez pris un traitement vaso-actif pour le problème de dysfonction érectile, et que l’érection fonctionne mieux malgré ce taux, le médecin peut ne pas opter pour un traitement hormonal. En effet, si vous retrouvez une érection satisfaisante avec ce médicament vaso-actif, vous secrèterez vous-même plus d’hormones et la mécanique se ré-enclenchera.

> Enfin, si le taux est au-delà de 1,5 ou 2 ng/l et que les difficultés persistent, d’autres causes doivent être recherchées.

Trop de médicaments !

Certains médicaments peuvent causer des troubles érectiles. C’est le cas des hypotenseurs (qui réduisent la pression artérielle), des hypocholestérolémiants (qui diminuent le taux de cholestérol dans le sang), des psychotropes ( antidépresseurs, neuroleptiques, etc.).

Que faire ?

Consultez votre médecin. Après vous avoir examiné, il décidera s’il faut diminuer le traitement, changer de médicament, ou bien rechercher d’autres causes à vos problèmes.

Le tissu endommagé...

On en parle rarement, mais il arrive que le tissu situé à l’intérieur du pénis, vieillisse. Auparavant, les médecins pensaient que le problème venait des vaisseaux sanguins qui empêchaient le sang d’arriver. Aujourd’hui, on sait que le tissu caverneux est comme une éponge. Plus il vieillit, plus il sèche, et moins il est réactif.

Que faire ?

Les traitements vaso-actifs « facilitateurs » d’érection s’avèrent indispensables pour faire fonctionner le tissu érectile et régénérer la fonction de ces tissus caverneux de la verge. Plusieurs types de médicaments sont disponibles sur prescription médicale. Les traitements oraux sont les plus souvent prescrits. Ils diffèrent par leur mode d’action, leur mode de prise, leurs effets indésirables et leurs contre-indications. Le respect strict des contre-indications de tous ces médicaments et de leur précaution d’emploi est indispensable.
Si les difficultés persistent et que le traitement oral ne suffit pas, votre médecin pourra opter pour un traitement, comme celui des injections intra-caverneuses qui introduisent un produit actif à l’intérieur de la verge.


publicité