publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'excision et l'infibulation : Les mutilations sexuelles sont interdites dans de nombreux pays

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. août 2013)

En France, les MSF sont interdites comme dans de nombreux autres pays, elles sont l'équivalent de mauvais traitements et les personnes qui ont connaissance de ces pratiques peuvent être accusées de non assistance à personne en danger.
Les médecins n'ont pas le droit de pratiquer des mutilations, quelles qu'elles soient, en dehors d'un motif purement médical pouvant mettre en jeu la vie d'une personne.

Des conventions internationales et des chartes africaines visant à protéger les enfants et les femmes interdisent les mutilations dans de nombreux pays mais elles ne suffisent pas pour mettre fin à ces pratiques barbares.

La chirurgie réparatrice


Quelques chirurgiens, peuvent parfois reconstruire le clitoris voire la vulve de ces femmes mutilées et diminuer les douleurs cicatricielles.

A retenir


L'excision et l'infibulation sont des mutilations sexuelles féminines. Elles sont interdites dans la plupart des pays mais toujours pratiquées surtout dans certaines communautés africaines. Le geste, effectué souvent dans des conditions d'hygiène très défectueuses est extrêmement douloureux et est source de complications immédiates telles que hémorragies et infections pouvant mettre en jeu la vie de la fillette ou de la femme et à long terme, ces femmes peuvent présenter des troubles psychologiques et sexuels, une stérilité, les accouchements sont souvent compliqués de déchirures périnéales graves se soldant par des incontinences urinaire ou fécale.


publicité