publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hermaphrodite (ambiguïté sexuelle)

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. février 2017)

© Shutterstock

Chez l'humain, la notion d'hermaphrodisme est utilisée pour décrire une anomalie du développement des organes génitaux chez le foetus.

Si l'on savait que certains animaux (comme les escargots ou encore certains reptiles) sont hermaphrodites, en ce sens où ils sont morphologiquement à la fois mâle et femelle, l'existence de l'hermaphrodisme chez l'humain est beaucoup moins connu. Or, ce désordre du développement sexuel, n'est pas uniquement une question médicale, mais pose un véritable problème identitaire, psychologique et social.

Mais être « hermaphrodite » que cela signifie-t-il au juste ? Quelles en sont les conséquences, quels sont les traitements ?

Origines du mot « hermaphrodisme »

Le terme d'« hermaphrodisme » tire son origine de la mythologie grecque : Hermaphrodite est le fils d'Hermès et d'Aphrodite. Le mythe veut que Salmacis, une naïade, se soit éprise de lui, et devant son dédain, a fait le voeu que les Dieux unissent leur deux corps pour les lier à jamais. Son souhait fut exhaussé, et donna naissance à un être à la fois homme et femme.

Ni homme, ni femme

Habituellement, c'est l'observation des organes génitaux externes du nouveau-né qui permet de dire s'il est de sexe féminin ou masculin.

  • Chez un nouveau-né de sexe féminin, la vulve représente l'ensemble des organes génitaux externes. Il s'agit de la partie visible du sexe féminin constituée du pubis (mont de vénus), des grandes et des petites lèvres, du clitoris ainsi que de les orifices urinaire et vaginal.
  • Chez un nouveau-né de sexe masculin, les organes génitaux externes sont le pénis et les testicules situés dans les bourses.

Lorsque l'observation des organes génitaux externes du nouveau-né ne permet pas de dire s'il est de sexe féminin ou masculin, on parle alors d'hermaphrodisme (et d'où le terme aussi d'« hermaphrodite ») ou de désordre du développement sexuel. On dit que le sexe de l'enfant est indéterminé.

Il existe une cinquantaine de formes d'anomalies du développement sexuel. Environ 1 enfant sur 4 500 naît avec ce type de troubles chaque année, en France.

L'ambiguïté sexuelle peut être découverte de façon très rare chez l'enfant plus grand, voire chez l'adulte... et d'où le terme d'hermaphrodite.

Lors du développement embryonnaire, les deux tissus embryonnaires masculins et féminins coexistent (chez tous les embryons) puis l'un des deux se distinguera avec l'apparition d'un appareil génital mâle ou femelle. Si l'embryon est déterminé XX (par ses gènes), c'est un appareil génital féminin qui se développera ; si l'embryon est XY, un appareil génital masculin.

La différenciation des organes génitaux externes vers le sexe féminin ou masculin n'est pas seulement due à la paire de chromosomes sexuels (XY chez l'homme, XX chez la femme). Les mauvais fonctionnements d'un gène, ou d'hormones peuvent être à l'origine d'un désordre du développement sexuel.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Sexualité, Troubles sexuels ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Les organes génitaux masculins (illustration)
> Les organes génitaux féminins (illustration)
> Le sexe de bébé

Auteur : Clémentine Fitaire
Consultante experte : Bérengère André, sage-femme


publicité