publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Infidélité : pourquoi ça fait si mal ? : 8 conseils pour surmonter l’épreuve

Publié par : Clémentine Fitaire (13. octobre 2010)

Suite au choc

> Evaluer la gravité de la situation

Une double vie qui a duré 20 ans n’a rien à voir avec une aventure d’un soir ! Il est donc important de faire la part des choses...

> Eviter les questions détaillées

Vouloir tout savoir de l’aventure adultérine de votre conjoint n’apporte rien de bon, au contraire, les détails « crapuleux » ne peuvent que vous faire plus de mal. Alors évitez toutes les questions que vous mourrez d'envie de poser à votre partenaire (qui ? quand ? comment ?...), même si ça vous brûle les lèvres !

> Éviter tout contact avec la tierce personne

Il est important également d’éviter tout contact avec la "maîtresse" ou "l'amant". Que vous vouliez vous venger ou lui soutirer des informations, ce n’est vraiment pas une bonne solution ! Le problème est à régler au sein du couple.

> Dédramatiser

Certes l’infidélité est quelque chose d’atroce que personne ne mérite. C’est sûr. Mais elle est peut-être le signe que quelque chose n’allait pas dans le couple (problème de communication, manque d’attentions, distance,...).
Parlez-en à vos amis très proches, ils vous aideront certainement à relativiser un peu la situation et à mieux supporter cette épreuve douloureuse.

Avec le temps

> Rester soi-même

La réaction de certaines femmes à l’annonce d’un adultère est de se métamorphoser complètement pour « récupérer » leur conjoint infidèle : chirurgie esthétique, régimes draconiens... jusqu’à même quitter leur emploi en pensant qu’il ne convient pas à leur partenaire.

C’est bien entendu un piège à éviter car, d’une part, il n’est pas dit que cela ressoude les problèmes dans le couple, et d’autre part, le risque de se perdre soi-même est grand.

> Laisser passer du temps

La colère, la fureur ou l’abattement sont des réactions tout à fait normales quand on apprend que l’on a été trompé(e). Mais comme le disait si bien Léo Ferré " avec le temps va, tout s'en va... ".

La digestion d’un tel choc est parfois longue, mais la douleur finit toujours par s’atténuer... alors courage !

> Arriver à refaire confiance

Ce n’est pas parce que l’on a été trompé une fois qu’on le sera encore ! Il n’y a pas un profil-type de « cocu ». L’infidélité détruit pour un temps la confiance en autrui, mais il est important de la ré-apprivoiser, même si cela n'est pas toujours évident. Sans quoi notre vie sociale et amoureuse ne serait que méfiance et retenue.

> Savoir pardonner
Suite au choc de l'infidélité il est normal de ne plus vouloir entendre parler du traître, mais dans certains cas, les personnes trompées s’autorisent le pardon. Si l’amour est encore présent et que les deux parties veulent sauver le couple, alors pardonner est une étape importante.
Mais si on pardonne, alors il faut pardonner pleinement, et remettre les compteurs à zéro, sans ressasser tout le temps cette épreuve, et en évitant de la remettre sur le tapis pour un oui ou pour un non.


publicité