publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Médicaments pour panne d'érection : il y a du nouveau ! : Le médicament appliqué au bout du pénis

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. mai 2015)

Ce nouveau médicament disponible depuis juin 2015, qui s'appelle alprostadil (Vitaros® 300 microgrammes par unidose) se présente sous la forme d'une crème. Il s'administre en déposant au bout du pénis, dans l'orifice de la verge (le méat urétral), une goutte de ce médicament. Chaque "dose" pour une goutte de crème, se délivre en utilisant une sorte de mini-seringue (ou piston). En terme médical, on parle d'un traitement topique (local).

L'alprostadil a une structure proche de la prostaglandine E1 qui engendre une vasodilatation, en particulier des corps caverneux qui, au niveau du pénis, provoque une érection. L'alprostadil fait effet au bout de 5 à 30 minutes. Ce médicament doit être conservé au froid (réfrigérateur : entre 2°C et 8°C). Même si les tubes non entamés peuvent être conservés durant trois jours avant utilisation à moins de 25° C.

Ce médicament est contre-indiqué chez les hommes qui ont été victimes d'un infarctus du myocarde, qui souffrent d'hypotension orthostatique, ou qui sont à risque de thrombose (caillot). Parmi les effets secondaires : de très rares épisodes de vertige, de syncope, de pesanteurs ou de douleurs dans la verge ou l'urètre, des picotements... On ne doit pas associer ce traitement à d'autres médicaments type IPDE5 pour la dysfonction érectile.

Il n'est disponible que sur prescription médicale. Et n'est pas remboursé par l'Assurance maladie. Son prix : environ 40 euros la boîte de 4 doses de produit.


publicité