publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Problèmes d’érection : des couples témoignent : Les témoignages d'Eric et Françoise

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. octobre 2010)

Eric a 52 ans. Il est chef d'une petite entreprise de plomberie et passe sa vie à courir sur les chantiers. Son affaire marche bien. Françoise, sa femme, 45 ans, a quitté son emploi de vendeuse pour venir travailler auprès de lui.
Eric nous livre son témoignage sur ce qu''il appelle une érection insuffisante...

Comment vos problèmes ont-ils commencé ?

C’était la galère. J’avais des soucis sur le chantier d’une maison. Je suis rentré chez moi, je ne pensais qu’à ça. Je venais de m’engueuler avec l’architecte qui ne comprenait rien. Bref, je raconte ça à Françoise. On dîne. J’étais énervé. On va se coucher. Habituellement on a une bonne sexualité, ma femme et moi. On s’entend bien au lit. On n’a jamais eu de problème et on a toujours envie l’un de l’autre. Donc, nous avons des rapports quasiment tous les soirs. Ce soir-là : bof ! Pas la panne, mais pas une bonne érection, une érection insuffisante, si vous voyez ce que je veux dire. Je me dis que c’est parce que je suis fatigué et contrarié par toutes ces histoires dans mon boulot. Et on dort.

Cela s'est-il répété ?

Le lendemain, je ne pensais qu’à ça. Bon, ça n’était pas la première fois. Cela m’était déjà arrivé, mais jamais au premier rapport. On passe une nuit de folie et on est fatigué au bout de la troisième fois... bon ! Mais ça, ça ne m’était jamais arrivé. Bref. J’y pense toute la journée.

Le soir, ça recommence. On fait l’amour, mais pas bien. Trop vite. Pas satisfaisant. Toujours avec cette érection insuffisante. Le lendemain, je ne pensais encore qu’à ça. Bref... ça continue. Et cela continue comme ça pendant six mois !

Comment avez-vous réagi ?

Par toutes les angoisses possibles : ma femme allait me quitter, j’étais trop vieux, je n’y arriverais plus jamais, elle n’allait plus m’aimer, j’étais un minable... Je devenais agressif. Au boulot quand il y avait des blagues sur le sexe, je me sentais visé ! Je me mettais en colère pour un rien. A la maison comme au boulot. Même les enfants (ils sont grands) m’énervaient.

Vous en avez parlé à votre femme, vous avez-consulté un médecin ?

Au bout de ces six mois, je vais voir mon médecin. Je lui fais entendre à mots couverts mon problème. Pas facile de parler de ça ! Mais, il comprend. Et il me propose de faire des examens qui se sont révélés bons : pas d’hypertension, pas de cholestérol, pas de diabète. Je ne suis pas trop gros. Je fume moins... Tout va bien !

Le médecin (je sais maintenant, que ma femme lui avait parlé, mais je ne le savais pas à ce moment-là) me propose d’aller consulter un sexologue.

Que vous a proposé le sexologue ?

Il nous a proposé un drôle de traitement. Je pensais qu’on aurait eu des exercices à faire, pour que ça marche. Forcer un peu la machine quoi... Et bien non ! Tout l’inverse. Le sexologue nous impose une période d’abstinence de trois mois ! J’en revenais pas... Trois mois sans rien. On dormait ensemble. Et, le matin, au réveil, vous voyez, j’étais en forme de partout ! Et bien non. Rien. Pas le droit de s’en servir.

Par contre, on avait le droit de se faire des câlins, de se frotter, de se caresser. Comme des gamins. On est revenu à la période de l’ adolescence, un peu.
Malgré cette période d’abstinence, mon érection restait insuffisante.

Ensuite, le sexologue m’a prescrit des médicaments qui facilitent l’érection, comme les médecins disent. Et là, ça a remarché. Et comme je savais qu’on pouvait se faire plaisir sans érection, et bien, ça m’a rassuré. Et je n’ai plus jamais eu de panne !

> Pour réagir, partager votre témoignage... rendez-vous sur notre FORUM !

Le témoignage de Françoise

Françoise qui a 45 ans, est un genre de super woman ! Elle est partout. Auprès des enfants, à la maison, à la comptabilité de son mari. Leur entreprise, c'est elle qui la tient à bout de bras, dans l'ombre du mari. Elle nous livre son témoignage, la réaction de son mari qui se plaignait et souffrait de sa baisse d'érection...


Comment avez-vous réagi quand votre mari a souffert de problèmes sexuels ?

Quand j’ai vu comment ce problème de baisse d’érection évoluait, je m'en suis occupé. Je voyais bien que mon mari ne s’en sortirait pas tout seul. Vous savez, les hommes ! Il souffrait à cause de ça. Je le ressentais jusque dans mes tripes. Je me demande si je n’en souffrais pas plus que lui... j’avais sa souffrance et la mienne. Et je voyais bien qu’il ne pensait qu’à ça : à la baisse de son érection, à la possibilité de la panne. Il ne me voyait même plus. Comme si j’étais devenu juste un genre de test pour voir si ça marchait pour lui. Il se fichait de ce que je ressentais. On n’avait plus d’échange. Tout était polarisé sur son sexe. J’en avais marre. Et, impossible de lui faire entendre qu’on pouvait s’en passer un peu de son sexe. Non ! Il n’y avait que ça qui comptait. Et, évidemment, en prenant les choses ainsi, ça n’allait pas marcher ! Cela a duré des mois, comme ça. Du coup, le soir j’étais tendue, pas à l’aise. Il me disait que c’était de ma faute s’il n’y arrivait pas. On s’est disputés parfois à cause de ça.

Je voyais les vacances arriver. Les enfants sont grands. Ils avaient prévu des trucs de leur côté. Et nous, on allait se retrouver pendant trois semaines, à se tester...

Alors qu'avez-vous fait ?

J’ai appelé mon médecin généraliste. Il nous connaît depuis longtemps. J’avais confiance. Il a demandé qu’Eric fasse des examens. Une fois qu’il a vu qu’il n’avait rien, qu’il n’était pas malade, il a compris que c’était dans sa tête. Que c’était de l’ angoisse, quoi. Alors, il a accepté qu’on aille consulter tous les deux un sexologue.

Vos rapports se sont-ils améliorés ?

Mon mari a enfin compris que, même s’il n’avait pas d’érection, je pouvais être contente, moi. Même, parfois, c’était mieux sans érection ! Et il a été tout surpris de ça. Alors, c’était rigolo. On se retrouvait à se faire des câlins comme des ados. C’était très excitant. On s’est bien amusés.
Et puis, après, pendant deux ou trois fois, il a pris un médicament prescrit par le médecin. Et c’est revenu. Désormais, tout va bien.

> Pour réagir, partager votre témoignage... rendez-vous sur notre FORUM !


publicité