publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La reconstruction de l’hymen : un sujet tabou

Publié par : Elide Achille (18. août 2011)

Alors qu'en Europe et au Maghreb, l'âge moyen du mariage tend à s'élever pour les filles, la question de la perte de la virginité avant le mariage est une vraie source d'inquiétude souvent en lien avec des contextes religieux ou culturels. En effet, dans certains pays, la perte de la virginité avant le mariage est loin d’être acceptée, et peut entraîner des problèmes de tous ordres...

Pour cette raison, des jeunes femmes ayant perdu leur virginité avant le mariage, prennent en considération la possibilité de recourir à la chirurgie de reconstruction de l’ hymen.

L’hymen est une fine membrane qui, chez la femme, ferme partiellement l’entrée du vagin et qui se détache généralement lors du premier rapport sexuel, causant une légère perte de sang. L'hymenoplastie est une opération chirurgicale qui permet de reconstruire l’hymen sans trace visible. Dans les pays où cette intervention est pratiquée, le sujet est peu abordé, même dans les milieux médicaux... Cela reste tabou.

Pourtant, la décision de se soumettre à une hymenoplastie n’est jamais prise à la légère et implique des enjeux culturels et psychologiques parfois complexes.

Dans cet article, Nédra Ben Smaïl, psychanalyste et Co-fondatrice d’Engagement Citoyen, une association de conscientisation citoyenne sur les droits des femmes en Tunisie., nous explique le point de vue des jeunes tunisiennes, souvent partagées entre leur désir d'émancipation et le poids des traditions musulmanes.

Auteurs : Elide Achille, et Nédra Ben Smaïl, psychanalyste, présidente de l'AFPEC, Association de formation à la psychanalyse et d'échanges cliniques, Tunis.
Juin 2012.


publicité