publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hygiène intime : A faire et ne pas faire

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. août 2014)

Interview du Dr Anne de Kervasdoué, gynécologue.

Pour la toilette intime, quels sont les bons conseils ?
Docteur Anne de Kervasdoué : Une bonne hygiène intime, c’est d’abord des gestes simples. Il faut savoir que le vagin est en quelque sorte « autonettoyant ». Il n’est donc pas nécessaire d’aller l’agresser par une toilette trop poussée. Et il est même franchement déconseillé de le laver avec des savons ou des gels douches.
Il faut limiter la toilette à la région de la vulve et la zone située entre les fesses.
Vous devez donc vous laver au doigt, avec de l’eau et un produit d’hygiène spécifique (base lavante douce sans savon) qui respecte le PH et la flore.

D'autres conseils pour la toilette intime...
Dr A. K. : Surtout pensez à bien vous rincer et à bien vous sécher. Il faut toujours éviter la macération (c’est le cas notamment au moment des règles).
Lorsque vous allez aux toilettes, pensez à bien vous essuyer d’avant en arrière, afin de ne surtout pas risquer de ramener des matières fécales, sur la vulve et vers le vagin.
Lorsque vous allez à la piscine, rincez vous bien à l’eau et séchez vous bien. Le chlore contenu dans l’eau des piscines est un agent agressif qui peut faire le lit d’une mycose. Pensez-y pour vous et pour votre fille.

Ce qu'il ne faut pas faire ?
Dr A. K. : Oubliez le gel douche sur cette partie de votre corps. Le PH en est trop alcalin et il déséquilibrerait votre flore vaginale.
Le pire serait, par exemple, d’utiliser du savon de Marseille. On lui connaît des facultés antibactériennes qui seraient criminelles sur la fragile flore vaginale.
N’utilisez pas non plus de sprays désodorisants. Pour la même raison : ils pourraient déséquilibrer la flore vaginale.
Attention : surtout pas de gant de toilette. Même lavés régulièrement, les gants de toilette sont de véritables bouillons de culture. Les bactéries et les microbes s’y développent (c’est humide, c’est chaud, toutes les conditions sont là pour attirer les microbes !).

Si on n'applique pas tous ces conseils, on est certaine d'avoir des problèmes...
Dr A. K. : Toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière. Certaines sont plus sensibles que d’autres. Mais autant donner de bons réflexes dès le plus jeune âge aux petites filles et leur apprendre à bien se laver. Même s’il est plus pratique de tout laver en même temps, il vaut mieux adopter une toilette spécifique pour le vagin et les lèvres.

Dr Anne de Kervasdoué.

Dr Anne de Kervasdoué.



publicité