publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La consultation en cas de fuites urinaires

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. juin 2013)

La prise en charge de l'incontinence commence par une consultation, où le dialogue avec le médecin et un examen clinique permettront d'orienter le patient vers le bon traitement.

Plein de questions


La première consultation avec le médecin généraliste est fondamentale pour connaître les antécédents médicaux ou chirurgicaux, et ainsi orienter la personne souffrant d'incontinence vers un urologue, gynécologue, urodynamicien, neurologue en fonction du diagnostic établi. Car c'est un médecin spécialiste qui est généralement le plus habilité à prendre en charge un problème d'incontinence.
Lors de la consultation, le médecin cherche à connaître les circonstances dans lesquelles les fuites se déclenchent (à l'effort, par impériosités ou permanentes), l'importance des symptômes et le retentissement sur la vie de tous les jours.
Le médecin pose à la patiente des questions liées aux hormones : « êtes-vous ménopausée ou non ? » ; « prenez-vous un traitement hormonal substitutif ? ». Mais aussi sur les antécédents gynéco-obstétricaux : nombre de grossesses ; poids de naissance de(s) enfant(s) ; utilisation éventuelle de forceps ; déchirure périnéale ou épisiotomie...

Il sera également demandé les antécédents médico-chirurgicaux (diabète, maladie neurologique, constipation, chirurgie pelvienne...), l'éventuelle prise de médicaments, notamment pour rechercher des médicaments ayant une action sur la fonction des sphincters.


publicité