publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le danger des régimes : Les professionnels de la nutrition

Publié par : Elide Achille (12. septembre 2012)

Quand on a un réel problème de poids, ou simplement le désir de s’alimenter de façon saine et équilibrée pour se maintenir en forme, il est donc conseillé de consulter. Mais à qui s’adresser ?

Les différents professionnels de la nutrition
Une personne qui veut simplement retrouver le poids forme n’a pas besoin du même suivi qu’une personne obèse ou souffrant d’un trouble du comportement alimentaire. Qui consulter : le médecin nutritionniste ou le diététicien ? Il est important de trouver le bon interlocuteur.

Le médecin traitant pourra bien sûr vous donner des conseils, ou bien vous orienter vers le professionnel qui saura vous aider dans la démarche de récupération de l’équilibre pondéral et alimentaire la plus adaptée à votre situation.

Nutritionniste ou diététicien ?

> Le nutritionniste est un médecin diplômé spécialisé dans les problèmes de nutrition, des intolérances alimentaires. En tant que médecin, il peut prescrire des analyses médicales ou des médicaments. Ses prestations sont remboursées par la Sécurité sociale.

> Le diététicien n’est pas un médecin, mais un expert de l’ alimentation qui a comme mission de guider le patient dans sa recherche de l’ équilibre alimentaire. Quand le diététicien est installé en cabinet libéral, sa consultation n'est pas remboursée par la Sécurité sociale.

L’un et l’autre peuvent parfaitement prescrire un « menu santé » personnalisé, qui ne soit pas basé sur le seul compte des calories, mais plutôt sur les exigences et les caractéristiques du patient.

En cas de surpoids, on conseille de s'adresser d'abord à un médecin pour s'assurer qu'il n'existe pas de trouble métabolique ou hormonal. Ensuite, s'il convient de corriger son alimentation, un diététicien est tout à fait le professionnel vers qui se tourner. Si un trouble du comportement alimentaire est détecté, ou si le médecin estime que l'avis d'un psychiatre ou un spychologue est nécessaire, cette démarche peut être utile. Non, la personne concernée n'est pas folle... mais cette aide peut débloquer une situation psychologique complexe vis-à-vis de l'alimentation.

Mais quid de la réalité ?
Allez, soyons honnêtes ! Nos autorités sanitaires louent le « sérieux » et le professionnalisme des médecins et diététiciens. D’accord ! Mais si une personne demande lors d’une consultation de bénéficier d’un régime hyperprotéiné durant 15 jours à 3 semaines pour perdre 5 kilos, combien de professionnels de la santé refuseront cette demande ?

Pour en savoir plus :
> Le diététicien

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité