publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le régime Fricker : le régime « pleine forme »

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. avril 2016)

C'est le régime idéal sur le long terme ; les glucides lents apportés par le pain (le matin) et les féculents (au déjeuner ou au dîner) permettent d'être à la fois rassasié et en pleine forme.

Comme le régime grande vitesse, il apporte également des protéines animales (viandes, poissons, oeuf, produits laitiers), des fibres, des vitamines et minéraux (légumes et fruits) et peu de matières grasses.

Pour les femmes, la perte de poids varie de 2 à 4 kilos par mois ; 3 à 5 kilos pour les hommes. On peut suivre ce régime aussi longtemps qu'on le désire ; pour plus d'efficacité, il est également possible de l'entrecouper d'étapes « grandes vitesses ».

Voici une journée type :

Petit-déjeuner :

  • thé ou café à volonté.
  • des tartines ou céréales à volonté, selon l'appétit (privilégier les produits complets).
  • 1 laitage.
  • 1 fruit (non pressé).

Déjeuner :

  • une entrée (facultative) : crudités ou potage de légumes, sans matière grasse.
  • un plat principal : viande ou poisson à volonté, légumes à volonté, le tout accompagné d'une cuillère à soupe d'huile.
  • en fin de repas (facultatifs) : 1 laitage, 1 fruit.

Dîner :

  • une entrée (facultative) : crudités ou potage de légumes, sans matière grasse.
  • plat principal : viande maigre ou poisson à volonté, féculents à volonté et légumes en volume supérieur ou égal à celui des féculents, le tout avec une cuillère à soupe d'huile.
  • en fin de repas (facultatifs) : 1 laitage, 1 fruit.

 

Nos conseils

Dans la majorité des cas, aujourd'hui les « régimes » au sens strict ne sont pas conseillés par les nutritionnistes. Car le régime est généralement suivi pendant un temps assez bref... puis ensuite, progressivement la personne retrouve ses anciennes habitudes alimentaires.

Par ailleurs l'organisme, étant en restriction calorique, va se mettre à « économiser » ses dépenses caloriques... Au bout d'un certain temps, le risque est une augmentation de poids. Ce que l'on appelle l'effet yo-yo (perte de poids - prise de poids).

En fait, en cas de surpoids, d'un point de vue diététique, on recommande avant tout de changer certaines habitudes alimentaires et de s'y tenir, en évitant de se lancer dans des régimes draconiens. Par ailleurs, une activité physique régulière est recommandée.

L'objectif doit être raisonnable, mais atteint ! Déjà perdre 10 % de son poids initial est considéré comme un bon résultat par les nutritionnistes, et surtout cela va permettre de diminuer les risques sur la santé liés au surpoids.

A lire aussi :
> Le danger des régimes
> 18 conseils pour une alimentation équilibrée
> J'ai réussi à maigrir tout seul !.

Sources : Le Régime sur mesure, Dr Jacques Fricker, Éditions Odile Jacob, mais aussi La Cuisine du bien maigrir et Le Nouveau guide du bien maigrir, aux Éditions Odile Jacob également. Afssa

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité