publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le régime proteiné - regime hyperproteiné : Précautions

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. septembre 2013)

Les personnes sujettes à des anomalies biologiques, en particulier de minéraux (potassium) ne devraient pas effectuer ce régime sans avis médical. Ainsi, un tel régime est interdit aux insuffisants rénaux, ou encore aux personnes prenant des médicaments qui peuvent perturber leur taux de potassium.

Si l'on souffre d'une affection particulière (métabolique, hormonale, cardio-vasculaire...), il est recommandé de prendre l'avis d'un médecin, avant de s'engager dans ce genre de régime.

Les limites du régime protéiné

Le régime hyperprotéiné à base de substituts de repas est restrictif et monotone. Il faut être très motivé pour le mener à bien, car les substituts de repas n'étant pas spécialement gastronomiques, on n'éprouve plus de réel plaisir à manger. D'autre part, il coupe de toute vie sociale, à moins d'apporter avec soi son sachet de substitut de repas. A savoir : ce régime hyperprotéiné à base de substituts de repas doit être effectué sous surveillance médicale ou d'une diététicienne, sur une durée qui généralement n'excède pas deux à trois semaines.

En ce qui concerne le régime hyperprotéiné à base d'aliments naturels, il est beaucoup plus agréable à suivre car l'on peut consommer en alternance viandes maigres, poissons, blanc d'oeuf, coquillages et crustacés avec des fruits et des légumes sans assaisonnement.

Comme tout régime à visée amincissante, le régime hyperprotéiné doit être suivi d'une phase de stabilisation, où l'on réintroduit progressivement les aliments momentanément "bannis", en quantité raisonnable. Si l'on ne respecte pas cette phase de stabilisation, on risque fort de reprendre rapidement le poids perdu. Et une activité physique régulière est recommandée.

C'est un "régime" prescrit par certains nutritionnistes ou diététiciennes dans l'objectif d'amorcer une perte de poids rapide, puis ensuite d'appliquer des conseils diététiques et d'hygiène de vie permettant une bonne stabilisation de son poids.

Sources :
- Anses.
- Obésité : Bilan et évaluation des programmes de prévention et de prise en charge, Inserm, 2006.
- Brinkworth GD et al, Long-term effects of a high-protein, low-carbohydrate diet on weight control and cardiovascular risk markers in obese hyperinsulinemic subjects. Int J Obes. 2004.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité