publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Allonger le pénis : Le micropénis

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. juin 2014)

Un micropénis, c'est un pénis adulte qui mesure moins de huit centimètres en érection. Rien à voir avec ces dysmorphophobies qui font tant souffrir les hommes, lorsqu'ils ont une représentation mentale erronée de la taille de leur sexe.
Un micropénis est un problème réel, mais pas très fréquent. Cependant, les spécialistes ont constaté que le nombre de bébés nés avec un micropénis est en augmentation. Un phénomène que l'on n'explique pas encore très bien. Pour l'instant, des toxiques environnementaux sont mis en cause, des pesticides, des insecticides, qui pourraient avoir une incidence, sur la taille du sexe des petits garçons.

Diagnostiquer un micropénis à la naissance


Il est important d'agir vite lorsqu'un enfant naît avec un micropénis. Le dépistage est en effet fondamental. Il faut agir avant la puberté, car après les traitements hormonaux ne sont plus efficaces.
La taille moyenne d'une verge de nouveau-né est de 4 cm. Jusqu'à 12 ans, la verge mesure, en moyenne, 6 cm. C'est après la puberté, sous l'action de la testostérone que la verge s'allonge pour atteindre sa taille adulte de 14 cm en moyenne, en érection. Lorsqu'un bébé vient au monde avec un pénis trop petit, il est important de le signaler au médecin, si le médecin ne l'a pas remarqué lui-même.
Un traitement est alors possible : l'injection de testostérone, jusqu'à la puberté. Et cela, dès la naissance. Après traitement, la verge restera relativement petite, mais aux alentours de 11 cm en érection. Après la puberté, le traitement hormonal n'aura plus d'efficacité et c'est alors la chirurgie qui pourra modestement intervenir.

Les causes d'un micropénis
Les causes sont nombreuses et toujours assez obscures. Il peut s'agir :
> d'une production insuffisante d' androgènes, les hormones mâles.
> d'une insensibilité des tissus aux androgènes.
> d'une malformation, avec ou sans anomalie chromosomique.
> d'une cause environnementale. C'est la cause la plus suspectée, actuellement, par les spécialistes. Des insecticides, pourraient provoquer ce type de pathologie in utero lors de la formation du foetus.


publicité