publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Allonger le pénis : Représentation du sexe

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (30. juin 2014)

Si les micropénis sont rares, les dysmorphophobies, elles, sont fréquentes. Elles constituent la première cause de consultation, pour l' allongement du pénis.

Certains hommes vivent avec l'idée obsédante que leur sexe est trop petit. Une angoisse qui apparaît souvent à l' adolescence lorsque le jeune garçon visionne des films X et compare la taille de son sexe à celui d'acteurs surdimensionnés. Le problème est que ce petit complexe peut, dans certains cas, tourner à l'obsession et à la phobie. Au point de bloquer la relation amoureuse. Au point de préférer fuir les rapports sexuels, par phobie. Il faut alors aller consulter.

Cependant, le chirurgien n'est pas, dans ce cas, le meilleur intervenant. Il s'agit d'une image mentale erronée. Le sexe n'est pas réellement trop petit. C'est sa représentation mentale qui est altérée. Et cela est du ressort du psychologue.

Les thérapies comportementales et cognitives, très efficaces sur les phobies, peuvent permettre, en quelques séances, de rétablir une image mentale cohérente. Et de se réconcilier avec soi-même. Le problème est que, dans bien des cas, les hommes préfèrent aller consulter le chirurgien ou les sites internet et les marchands d'illusion plutôt que de prendre le mal où il se trouve : dans la tête.

Auteur : Sylvie Charbonnier.
Consultant expert : Professeur Pierre Costa, chef du service d'Urologie-Andrologie, à l'hôpital Universitaire Caremeau de Nîmes.


publicité