publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La première consultation gynéco : Le témoignage de Marion

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Le témoignage de Marion, 16 ans, qui raconte sa première fois chez le gynéco.

Vous avez déjà consulté un gynécologue. Pourquoi ?
En fait, j’ai eu des rapports sexuels assez tôt avec mon copain. La première fois, j’avais 15 ans. Mais j’en avais beaucoup parlé avec ma mère à qui je dis tout. On avait parlé ensemble de cette possibilité que je fasse l’amour avec mon copain, et c’est elle qui m’a proposé de me prendre en charge toute seule. Elle ne m’a pas opposé de refus. Elle ne m’a rien interdit, elle m’a juste dit de faire attention, d’utiliser des préservatifs par exemple. C’est ce que j’ai fait au début. Au bout de quelques mois, elle m’a proposé d’aller voir le gynécologue, pour qu’il me prescrive la pilule. Alors, j’ai tout simplement pris rendez- vous chez le gynécologue de ma mère. C’est lui qui m’a fait venir au monde. Je le connaissais depuis toujours.

Comment cela s'est-il passé ?
J’avais peur. Ce n’est pas marrant de se mettre toute nue comme ça, devant quelqu’un que l’on connaît peu, même si c’est un médecin. Je savais qu’il allait regarder et toucher toutes les parties les plus intimes de mon corps. J’avais quand même pas mal d’appréhension. Maman m’avait dit comment ça allait se passer. Elle m’a accompagnée mais elle est restée dans la salle d’attente. Je suis entrée toute seule. On a beaucoup parlé. Il m’a posé plein de questions. Moi, je n’avais pas beaucoup de questions à lui poser, sauf à propos de la pilule. Il m’a dit que, comme j’avais un seul petit copain régulier, je pouvais prendre la pilule. Mais il a beaucoup insisté pour me rappeler d’utiliser des préservatifs si je changeais de copain. Je le savais déjà.
L’examen gynécologique s’est bien passé. J’avais peur, surtout au moment où il a introduit le spéculum. J’étais toute raide, toute tendue. Mais il a été gentil, il m’a beaucoup parlé pour me rassurer. Il m’a expliqué des choses que je ne savais pas, sur mon corps, à l’intérieur. Donc, ça s’est bien passé. Cela ne fait pas mal. Et maintenant, je n’ai pas peur d’y retourner.

Donnez votre témoignage, ou votre avis... sur notre FORUM.



publicité