publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sexualité sans risques : éviter une MST

Publié par : Clémentine Fitaire (05. août 2016)

Les MST ne prennent pas de vacances :

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) sont dues à des microbes (virus, bactéries, parasites) qui peuvent se transmettre d’une personne à une autre lors de rapports sexuels avec ou sans pénétration.

Comment se protéger ?

Les préservatifs restent le meilleur moyen de se prémunir contre les MST, pour l'éviter. Il est de loin le moyen de prévention le plus efficace.

Autre précuation :

  • Limiter le nombre de partenaires sexuels.
  • Eviter les contacts sexuels avec des personnes souffrant d’une MST, ou des personnes qui ont un comportement à risque.

Sans oublier non plus certaines règles d’hygiène incontournables :

  • Pratiquer une toilette intime quotidienne ainsi qu’après chaque rapport sexuel.
  • Choisir des sous-vêtements en coton plutôt qu’en matières synthétiques.
  • Changer quotidiennement de sous-vêtements et les laver à 60°C.

Notre conseil : Les MST savent nager ! Alors même dans l’eau, pensez à vous protéger. Lors d’un rapport sexuel dans la mer, une piscine, une baignoire... n’oubliez pas de mettre un préservatif, avant d’entrer dans l’eau.

Mon partenaire refuse de mettre un préservatif : que faire ? 

Que faire si l'on a un doute ?

Les MST peuvent entraîner des symptômes plus ou moins gênants, mais peuvent aussi passer totalement inaperçues. Certaines peuvent causer des dégâts irréversibles comme une stérilité...ou des problèmes de santé plus graves en cas de contamination par le viris du sida.
Des signes peuvent également vous alerter d'une aventuelle MST : pertes vaginales inhabituelles, démangeaisons, troubles urinaires, douleurs lors des rapports sexuels...

Attention, en cas de doute ou de prise de risque, une éventuelle contamination par le virus du sida (VIH) est toujours à craindre.

Au moindre doute, parlez-en à votre médecin. Il pourra établir rapidement un diagnostic ou vous adresser à un laboratoire pour des analyses plus précises. Mieux vaut consulter « pour rien » que ne pas le faire et le regretter plus tard...

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS MST, Sexualité ou Un médecin vous répond !

A lire aussi : 
> Syphilis
> Herpès génital
> Blennorragies (infections à gonococcies, gonorrhée ou chaude-pisse)


publicité